Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Dans le département

Aides Sociales à l’enfance

Demande d’abrogation de cette disposition -

Par / 13 juin 2016

Monsieur le Président du Conseil Départemental de l’Isère,

Une délibération relative aux aides financières de l’aide sociale à l’enfance adoptée par la Commission permanente du Conseil départemental de l’Isère le 26 février 2016 a approuvé un avenant au règlement départemental d’aide sociale dont plusieurs dispositions ne sont pas conformes au Code de l’Action sociale et des familles.

En effet, les aides financières prévues au titre des prestations d’aide sociale à l’enfance, par le Code de l’action sociale et des familles ne sont pas soumises à des conditions de séjour en France en application de l’article L 111-2 du CASF, principe essentiel de l’aide sociale à l’enfance.

Or l’avenant adopté par le Département de l’Isère le 26 février 2016, modifiant le règlement départemental d’aide sociale à l’enfance, prévoit que « Les ménages qui n’ont pas droit au séjour en France sont éligibles au titre du CASF aux aides pour l’enfant. Ces aides seront versées dans l’intérêt premier de l’enfant en nature dans le cadre des subventions apportées par le Département aux associations caritatives ».

Les associations de l’Isère engagées dans l’accompagnement des familles en situation de précarité, m’ont alertée sur cet avenant qui introduit une discrimination pour les ménages « qui n’ont pas droit au séjour en France » portant atteinte au principe d’égalité devant le service public ; qui crée une nouvelle modalité d’attribution des aides « en nature » non prévue par la loi.
De plus, les aides financières n’interviennent qu’à titre supplétif ou complémentaire « des aides matérielles dont le demandeur peut bénéficier, sous la forme de colis alimentaires ou de produits d’hygiène dont la gestion est assurée par les associations caritatives financées par le Département ».

De fait cette délibération remet en cause le droit de nombreuses familles en situation précaire ; c’est pourquoi j’ai demandé au Ministre de l’Intérieur de se prononcer sur sa légalité et de prendre toutes dispositions afin d’assurer l’application de la loi.

Il s’agit d’une atteinte grave à la santé publique et à la sécurité des familles et des enfants.

Aussi au nom des valeurs de solidarité, de justice, de fraternité auxquelles la collectivité de l’Isère ne saurait déroger, je vous demande instamment d’abroger cette disposition.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations.

Les dernieres interventions

Dans le département Entreprise HILL-ROM de Pluvigner

Demande de bénéficie d’un dispositif spécial dit DATAR - Par / 19 février 2014

Dans le département Inondations en Bretagne

Lettre au Premier Ministre - Par / 18 février 2014

Dans le département Rentrée Scolaire 2014

Lettre au Ministre de l’Education Nationale pour une meilleure répartition des postes - Par / 18 février 2014

Dans le département Quand les associations d’éducation populaire sont en danger

Lettre au Ministre de l’Education Nationale - Par / 30 janvier 2014

Dans le département Redécoupage de la carte cantonale

Pour la sauvegarde du Canton de Belle Ile en Mer - Par / 29 janvier 2014

Dans le département Situation à Mory Ducros

Laurence Cohen interpelle le Ministre du redressement productif - Par / 29 janvier 2014

Dans le département Centre Météorologique de Vannes

Lettre au Ministre de l’Ecologie pour la sauvegarde de ce service public de proximité - Par / 15 janvier 2014

Dans le département Mon soutien aux projets locaux

Bilan de l’utilisation de ma réserve parlementaire en 2013 - Par / 18 décembre 2013

Dans le département Inauguration du Pôle Aquatique Alréo

Quand les communes unissent leurs forces pour rendre accessible le sport pour tous - Par / 18 décembre 2013

Administration