Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Dans le département

Le PLFSS 2017 doit répondre aux mobilisations

Les parlementaires de l’Isère doivent faire les bons choix -

Par / 4 octobre 2016

LETTRE OUVERTE

Mesdames et Messieurs les Député-e-s Isérois-e-s,
Madame la Sénatrice, Messieurs les Sénateurs Isérois-e,

Les personnels de santé sont fortement mobilisés en Isère, comme dans tout le pays, alertant sur les difficultés croissantes de l’exercice hospitalier, la dégradation des conditions de travail et de la prise en charge des soins. Tous les secteurs sont concernés, médecine, psychiatrie, EPHAD, médico-social.

Ce sont les conséquences directes des lois de santé de 2009 et 2016, de la mise en œuvre des GHT, des plans de performance et des plans d’austérité imposés à la Sécurité Sociale. Les restructurations, suppressions de postes, de lits, de services, contre lesquelles se sont mobilisés les personnels et médecins du Centre Hospitalier de Voiron et de l’Unité psychiatrique de Vienne en cette rentrée, en sont l’illustration.

Lors de la présentation du Projet de Financement de la Sécurité Sociale pour 2017, la Ministre de la Santé a affiché sa satisfaction sur la baisse du déficit de la sécurité sociale prévue en 2017. Dans la foulée, elle annonçait que les hôpitaux devront encore faire des efforts à hauteur de 845 millions d’euros.
Non, ce budget n’est pas une bonne réponse à la mobilisation des hospitaliers, aux besoins de santé exprimés sur l’ensemble du territoire et à la sécurité des patient-e-s. Pas la bonne réponse face au renoncement aux soins et au coût de la santé pour les familles.

Il y a pourtant une alternative à la baisse des dépenses de santé : augmenter ses recettes, en supprimant les exonérations de cotisations des entreprises, en mettant à contribution les revenus du capital, en imposant l’égalité salariale entre les femmes et les hommes ! Et permettre ainsi de maintenir un haut niveau de soins et financer leur prise en charge à 100% par la sécurité sociale, et de meilleures conditions de travail pour les personnels.

Aussi, Mesdames et Messieurs les parlementaires, au moment de voter le budget de la Sécurité Sociale, je vous invite à compter combien de postes, lits, services on été supprimés dans notre département, combien de jeunes iséroises et isérois sont exclu-e-s des soins ? Et de faire, je le souhaite, les bons choix.

Dans l’attente de ce débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale, je vous prie de recevoir, Mesdames et Messieurs les parlementaires, mes cordiales salutations.

Les dernieres interventions

Dans le département Nous demandons un plan de rattrapage sanitaire pour le Bassin minier  

Lancement d’un appel pour une santé restaurée dans le Bassin minier - Par / 30 janvier 2018

Dans le département Un grand malaise au centre pénitentiaire de Sequedin

Ma lettre à Nicole Belloubet, Ministre de la justice - Par / 24 janvier 2018

Dans le département Les syndicats et Christine Prunaud se mobilisent

Fermeture des bureaux de Poste à Saint-Brieuc - Par / 18 janvier 2018

Dans le département Projets Miniers

Lutte sur mon territoire des Côtes-d’Armor - Par / 3 octobre 2017

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017

Dans le département La psychiatrie en débat

Quel avenir pour ce secteur de la santé ? - Par / 24 mars 2017

Administration