Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Dans le département

Pôle psychiatrique du Centre hospitalier de VIENNE

Un tansfert à l’établissement privé CPND, contesté -

Par / 1er mars 2016

à

Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône Alpes
Madame WALLON, directrice
LYON

Madame la Directrice,

Une note de cadrage de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes envisage le transfert au 1er juillet 2016 de l’activité du pôle psychiatrique du Centre Hospitalier de Vienne et de son budget au Centre Psychothérapique Nord Dauphiné (CPND), établissement privé non lucratif, situé à Bourgoin-Jallieu, alors que dans le SROSS, rien n’est dit à ce sujet.

En outre, à l’occasion de ce transfert, les Centres Médico-Psychologiques pour Adultes de Vienne doivent fusionner et celui de Saint-Jean de Bournay sera fermé ; l’avenir de l’activité Pédopsychiatrique n’est semble-t-il pas encore défini.

J’ai été alertée pas les représentants CGT du personnel qui s’inquiètent d’une telle décision qui fragilise l’offre de santé publique et signifie à terme l’éloignement des patients pourtant fragiles des lieux de soins et de consultations et laisse les personnels dans l’incertitude quant à leur statut et à leur emploi.

Je partage leurs inquiétudes et je m’interroge sur la pertinence de cette réorganisation, d’autant que la gestion par le CPND de Bourgoin-Jallieu éloigné des secteurs 14 et 15 de Vienne sera complexe, sans nul doute au détriment des patients et des personnels.

De plus, la velléité d’extension et de diversification des activités du CPND n’est pas de nature à me rassurer et l’argument d’une plus grande attractivité du CPND pour le recrutement de médecins ne me parait pas non plus justifié ; la difficulté de recrutement, certes réelle, semble plus vraisemblablement découler du déficit de médecins au niveau national que du fait que le CHU de Vienne polyvalent serait moins attractif qu’un établissement uniquement dédié à la psychiatrie. Le nombre de médecins du CPND n’y est d’ailleurs pas plus important puisque sur 5 postes, 3 sont occupés par des médecins psychiatres, 2 par des médecins en formation pour obtenir une spécialisation qui ne postulent pas une fois la spécialisation acquise.

D’autre part le pôle psychiatrique de Vienne répond à la demande de soins du territoire, toutes ses structures fonctionnent, bien qu’il soit plutôt faiblement doté. Pourtant, le CPND projette de réduire le nombre de lits d’hospitalisation au profit de bureaux, et de développer l’ambulatoire.

Cette alternative à l’hospitalisation dans le cadre de la psychiatrie m’interroge car il s’agit de patients fragiles pour lesquels il n’existe pas d’autres structures adaptées, en réduire les capacités d’accueil est plus que contestable.

Pour ce qui concerne la pédopsychiatrie, les délais d’attente sont aujourd’hui de 6 mois, ce qui me semble un délai extrêmement important pour les jeunes patients et pour leurs familles. Sachant que le CPND ne possède pas cette spécialité, qu’adviendra t-il de cette unité, devrait-elle seule rester rattachée au CH de Vienne en l’attente d’un hypothétique projet du CPND ?

Je reste bien sûr fondamentalement attachée à la gestion publique de la santé et opposée à toute forme de privatisation. Ce transfert ne présente aucun intérêt ni en matière de soins, ni pour les patients, ni pour les personnels et n’aurait d’autres conséquences que de réduire l’accès aux soins, en supprimant progressivement les différentes structures du pôle psychiatrique public.

Les délégués CGT du personnel ont sollicité un rendez-vous auprès de Madame la Ministre afin de lui faire part de leurs inquiétudes et de leurs propositions de maintien voire de renforcement des services. Je ne doute pas que vous veillerez à permettre une suite favorable à leur demande. Je l’appuierai moi-même auprès de Madame Touraine.

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ce courrier et dans l’attente des informations que vous ne manquerez pas de me transmettre, je vous prie d’agréer, Madame la Directrice, l’expression de ma considération.

Les dernieres interventions

Dans le département Projets Miniers

Lutte sur mon territoire des Côtes-d’Armor - Par / 3 octobre 2017

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017

Dans le département La psychiatrie en débat

Quel avenir pour ce secteur de la santé ? - Par / 24 mars 2017

Dans le département Fermeture du Centre de la CPAM de Vizille

Motion d’opposition des élus et action des salariés - Par / 1er février 2017

Dans le département Les enjeux d’une politique industrielle

soutenir ECOPLA pour l’outil SCOP - Par / 10 janvier 2017

Dans le département COP 22 : les enjeux en débat

L’intervention des peuples est nécessaire - Par / 15 décembre 2016

Dans le département Faire vivre ECOPLA SCOP

Une assemblée générale pour une étape importante - Par / 15 décembre 2016

Administration