Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Dans le département

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle dans le Val-de-Marne

Courrier de Laurence Cohen et Pascal Savoldelli -

Par / 29 janvier 2018

Monsieur le Ministre,

Nous nous permettons d’attirer votre attention sur la mobilisation des services de l’Etat - aux côtés des communes et du département du Val-deMarne - dans la gestion des inondations survenues en ce mois de janvier 2018 et dans l’aide aux personnes sinistrées. Particulièrement, nous vous interpellons sur l’urgence de reconnaître sans attendre l’état de catastrophe naturelle pour les communes concernées en Val-de-Marne. Cette décision est d’autant plus attendue, que nombre d’habitant-es et de communes impactées se relèvent juste du précédent épisode de juin 2016.

Tout d’abord, nous tenons à saluer le courage et l’action exemplaire des agents municipaux des communes Val-de-Marnaises touchées, des 250 agents du département – en particulier celles et ceux du Service public départemental d’assainissement qui sont intervenus dès le début - mais aussi l’action des services de l’Etat et des associations comme la Croix Rouge.

Comme vous le savez, le Val-de-Marne est placé depuis lundi 22 janvier 16h00 en niveau de vigilance orange inondations. Notre département est particulièrement impacté par les intempéries avec, selon le bilan effectué par la Préfecture le 28 janvier, 616 foyers ayant subi des coupures électriques et 144 ayant eu des coupures de gaz.

Sur les 27 villes inondables que compte le département, la commune de Villeneuve-Saint-Georges est particulièrement sinistrée, mais aussi celles de Villeneuve-le-Roi, Ablon-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Le Perreux-surMarne, Joinville-le-Pont et Champigny-sur-Marne. Un certain nombre de ces communes ont par ailleurs mis à disposition des équipements pour accueillir et réconforter les sinistré-es.

C’est avec bienveillance que nous avons écouté les propos de M. le Ministre Bruno Le Maire qui a déclaré ce jour que l’Etat de catastrophe naturelle serait déclaré « dès que possible, dès que les demandes des communes seront parvenues ».

C’est pourquoi nous nous permettons de vous réitérer les demandes des maires afin d’avoir l’assurance que toutes les communes du Val-deMarne touchées puissent obtenir dans les plus brefs délais la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Alors que certains foyers subissent les inondations depuis déjà plus de dix jours, beaucoup de familles sinistrées, mais aussi les entreprises et les commerces sont en attente de pouvoir faire leurs demandes auprès de leurs assureurs.

Espérant l’action la plus rapide possible de la part de l’Etat pour faire face à l’urgence, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments distingués.

Les dernieres interventions

Dans le département Journée des droits des femmes

Une délégation d’élues au Sénat - Par / 13 mars 2018

Dans le département Nous demandons un plan de rattrapage sanitaire pour le Bassin minier  

Lancement d’un appel pour une santé restaurée dans le Bassin minier - Par / 30 janvier 2018

Dans le département Un grand malaise au centre pénitentiaire de Sequedin

Ma lettre à Nicole Belloubet, Ministre de la justice - Par / 24 janvier 2018

Dans le département Les syndicats et Christine Prunaud se mobilisent

Fermeture des bureaux de Poste à Saint-Brieuc - Par / 18 janvier 2018

Dans le département Projets Miniers

Lutte sur mon territoire des Côtes-d’Armor - Par / 3 octobre 2017

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017

Dans le département La psychiatrie en débat

Quel avenir pour ce secteur de la santé ? - Par / 24 mars 2017

Administration