[(IMG/auton2888.jpg|non) Un grand malaise au centre pénitentiaire de Sequedin - Ma lettre à Nicole Belloubet, Ministre de la justice - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Dans le département

Un grand malaise au centre pénitentiaire de Sequedin

Ma lettre à Nicole Belloubet, Ministre de la justice -

Par / 24 janvier 2018

Madame la Ministre,

Je me suis rendu ce matin, lundi 22 janvier, à la Maison d’arrêt de Sequedin. Une action s’y déroulait impliquant plusieurs dizaines d’agents de l’établissement et j’ai pu avoir un échange avec plusieurs représentants syndicaux qui m’ont fait part de leurs préoccupations.

Cet établissement était prévu pour accueillir 500 personnes, aujourd’hui ce sont plus de 800 individus qui y sont détenus.

Une évasion spectaculaire de Rédoine Faïd avait eu lieu en 2013, elle fut particulièrement violente. Les évènements récents de la prison voisine de Vendin-le-Vieil a accru les tensions très palpables au sein de l’établissement. Les surveillants rencontrés ce matin font part du très grand malaise des personnels qui se sentent en permanence en danger de mort.

Les agents souhaitent pouvoir disposer de moyens et de procédures de protection afin qu’ils puissent remplir leur mission dans la plus grande sérénité qui soit.

L’établissement subit toujours des jets de colis depuis l’extérieur, une zone où les agents de la pénitentiaire n’ont pas compétence. Ne serait-il pas judicieux d’engager la réflexion afin qu’ils puissent bénéficier d’une assermentation qui leur permettrait de réagir dans des délais beaucoup plus courts ?

Des tensions nouvelles sont également générées par l’arrivée de certains détenus radicalisés qui se trouvent en capacité d’influencer leurs codétenus. Cette situation aggrave encore les conditions d’exercice des agents.

Enfin, ayant assisté ce matin à la confrontation entre les forces de gendarmerie et les personnels qui s’étaient regroupés devant l’entrée du Centre pénitentiaire, il me semble que l’urgence est le rétablissement du dialogue constructif et serein.

Il est temps aussi d’écouter les personnels qui alertent les autorités de tutelle depuis plusieurs années maintenant, ils ont le sentiment de n’être pas entendus. Je suis moi-même intervenu, en son temps (en 2012, 2013, 2014 et 2015), auprès de vos prédécesseurs pour relayer ce malaise et alerter de la situation déplorable des établissements de Dunkerque, Longuenesse et Sequedin à la suite de visites inopinées.

Je vous adresse ce courrier, Madame la Garde de Sceaux, afin d’attirer votre attention sur la situation à Sequedin et plus globalement sur la situation dans notre pays au regard des moyens attribués à la Justice de la République.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma haute considération.

Les dernieres interventions

Dans le département Journée des droits des femmes

Une délégation d’élues au Sénat - Par / 13 mars 2018

Dans le département Nous demandons un plan de rattrapage sanitaire pour le Bassin minier  

Lancement d’un appel pour une santé restaurée dans le Bassin minier - Par / 30 janvier 2018

Dans le département Les syndicats et Christine Prunaud se mobilisent

Fermeture des bureaux de Poste à Saint-Brieuc - Par / 18 janvier 2018

Dans le département Projets Miniers

Lutte sur mon territoire des Côtes-d’Armor - Par / 3 octobre 2017

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017

Dans le département La psychiatrie en débat

Quel avenir pour ce secteur de la santé ? - Par / 24 mars 2017

Administration