Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Les propos de Fadela Amara sont inacceptables

Nettoyage au Karchër -

Par / 13 janvier 2010

Mme Fadela Amara, Secrétaire d’Etat à la Ville, a repris à son compte dans un quotidien régional, la provocation de N.Sarkozy qui se faisait fort de nettoyer "au Karchër" les quartiers en proie à l’insécurité et à la désespérance sociale.

Ses propos sont pitoyables. Un jeune garçon est mort pour rien, par le geste fou d’un autre jeune de la même ville. Aujourd’hui, sa famille, ses voisins, ses copains de lycées sont submergés par la douleur. Face à cela, le devoir d’un ministre est de garder son sang froid, son sens de la responsabilité. C’est aussi de respecter le deuil d’une famille. Je ne peux accepter que de tels comportements, venant de Ministre de la République, se banalisent sous le sceau de la polémique.

Ce vocabulaire provocateur était hier indigne dans la bouche du ministre de l’Intérieur Sarkozy, il l’est aujourd’hui dans celle de Fadela Amara. Je suis profondément révoltée quant aux intentions de la Secrétaire d’Etat, à quelques semaines d’échéances électorales. Son mépris pour les habitants des quartiers, dont elle se réclame si souvent, est inacceptables. Les habitants des quartiers populaires sont les premières victimes des actes de violences et d’une minorité de trafiquants qui font régner un climat d’insécurité dans des zones de non droits. Ces habitants, Madame Amara, ont besoin d’autres choses que de vos provocations.

Pour mémoire, c’est M. Hortefeux, le Ministre de l’Intérieur du gouvernement auquel vous appartenez qui a décidé l’arrêt de la mise en place des Unités territoriales de quartier (UTEQ) qui devaient être déployées dans les quartiers "sensibles". C’est ce même gouvernement qui stigmatise les jeunes, les plus démunis, les étrangers. Votre plan « Espoir banlieues » est une échec patent !

Décidément, votre gouvernement servile avec les puissants a de plus en plus de mal a masquer la violence de sa politique pour les salariés, les jeunes et les couches populaires. Votre mépris Mme Amara n’a d’égal que l’incurie de votre politique.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Ce régime me fait penser au Chili de Pinochet

Déplacement d’une délégation d’observation des élections en Turquie - Par / 26 juin 2018

Les communiqués de presse Un affront pour la République

Visite officielle du président du Parlement ukrainien - Par / 11 juin 2018

Administration