Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

dossier Patrimoine national, la SNCF n’est pas à vendre

Servir la finance ou l’intérêt général ? Pour les libéraux du gouvernement comme de la Commission européenne, le transport ferroviaire se résume à une activité marchande, qui doit enfin être soumise à la logique impérieuse du profit, quitte à en finir avec sa mission historique de service public. C’est le sens profond de la réforme de la SNCF engagée par Emmanuel Macron et sa majorité. Une réforme qui prépare de fait le démantèlement et la privatisation de l’opérateur historique. Selon nous, le train relève au contraire de l’intérêt général. Il nécessite un système d’exploitation modernisé, unifié, public, sur un réseau unique, pour garantir une offre cohérente et performante, ainsi qu’une péréquation à l’échelle nationale.

Télécharger le fichier en PDF Télécharger

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Harmonie entre la droite sénatoriale et le gouvernement pour liquider la SNCF

Nouveau pacte ferroviaire -

Par / 23 mai 2018

La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable présidée par le sénateur centriste Hervé Maurey a adopté le projet de loi qui ouvre la voie à la déstructuration de la SNCF et à sa privatisation future.

Au-delà des quelques amendements, marginaux, pour tenter de désamorcer le conflit social en cours, le fait majeur de cette réunion, c’est l’accord sur le fond de la majorité sénatoriale avec l’ouverture à la concurrence et la transformation en société anonyme de cette grande entreprise nationale structurante pour notre société, et les droits des salariés en général.

Ce dont la droite a toujours rêvé, soumettre totalement au joug libéral la SNCF, point de résistance important à la terrible pression de la mondialisation financière, Emmanuel Macron et son gouvernement le font, alors qu’aucun mandat ne leur a été confié par notre peuple en ce sens.

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE ont voté contre le texte adopté par la commission sénatoriale et ils interviendront avec force en séance publique lors du débat qui débute le 29 mai, pour souligner point par point la catastrophe annoncée pour le service public ferroviaire. Ils défendront de nombreuses propositions pour démontrer que d’autres choix sont possibles qui tournent le dos à ce qui, finalement, n’est qu’une vulgaire capitulation face à la loi du marché.

Les articles du dossier

Les communiqués de presse Ce régime me fait penser au Chili de Pinochet

Déplacement d’une délégation d’observation des élections en Turquie - Par / 26 juin 2018

Les communiqués de presse Un affront pour la République

Visite officielle du président du Parlement ukrainien - Par / 11 juin 2018

Les communiqués de presse Céline Brulin, nouvelle sénatrice communiste

Démission de Thierry Foucaud - 1er juin 2018

Les communiqués de presse Condamnation emblématique de Jérôme Cahuzac

C’est à tout le système de l’évasion fiscale qu’il faut s’attaquer - Par / 15 mai 2018

Administration