Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Macron jusqu’au bout contre le droit d’amendement et le Parlement

Démocratie représentative -

Par / 20 octobre 2021

A l’occasion de la présentation des Etats généraux de la Justice, E. Macron a lancé une nouvelle charge contre le droit d’amendement des parlementaires qui serait, selon lui, responsable, pour une bonne part, de l’inflation des normes qui pèsent sur la justice.
Le Président de la République le sait car il a été battu en 2018 lors de sa première grande offensive contre l’institution parlementaire, s’attaquer au droit d’amendement, c’est s’attaquer aux assemblées, c’est s’attaquer à la notion même de la démocratie représentative.

Cette attaque d’E. Macron masque mal la réalité : le gouvernement multiplie les projets de loi et propositions de loi portées par la majorité LREM, souvent dans un simple objectif de communication.

Mais c’est aussi son gouvernement qui a présenté 304 ordonnances depuis le début du quinquennat, écartant le Parlement du travail législatif et démultipliant la production de normes sans contrôle démocratique.

Comment ne pas faire le lien entre les propos du Président de la République sur le droit d’amendement et le projet de loi relatif à la vigilance sanitaire, c’est-à-dire la prolongation de l’Etat d’urgence jusqu’au 31 juillet permettant de décréter à tout moment sans débat parlementaire des mesures restrictives des libertés telles que le confinement ou le passe sanitaire.

E. Macron a en effet utilisé la crise sanitaire pour renforcer encore son pouvoir présidentiel.

C’est une forme de putsch institutionnel feutré qu’il a organisé pour s’arroger toutes compétences en matière sanitaire, alors que jusqu’à présent, seul le domaine militaire était du domaine réservé du Chef de l’Etat.

La verticalité du pouvoir organisé par E. Macron ne relève pas que d’une forme d’obsession personnelle. C’est un vaste plan de suppression des échelons démocratiques qui ralentissent la fuite en avant du marché, qui est patiemment mis en place, année après année.

E. Macron annonce la couleur. S’il est réélu, tous les pouvoirs seront concentrés à l’Elysée et chez les exécutants de Matignon. Le Parlement ne sera définitivement plus qu’un théâtre d’ombres.

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE auront à cœur d’user de toutes leurs prérogatives constitutionnelles pour s’opposer, aujourd’hui comme demain, à un tel coup de force.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Notre commission d’enquête est officiellement mise en place

Influence des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques - Par / 25 novembre 2021

Les communiqués de presse Un aveu d’échec pour la France

Rupture du contrat des sous-marins australiens - Par / 17 septembre 2021

Les communiqués de presse Les usagers du gaz paient cher la privatisation

14 % d’augmentation en deux mois - 1er juillet 2021

Les communiqués de presse L’ubérisation, nouvelle phase du capitalisme  

Mission d’information sénatoriale - 24 juin 2021

Les communiqués de presse Une victoire pour nos libertés publiques et notre démocratie

Censure partielle de la loi relative à la sécurité globale - Par / 20 mai 2021

Les communiqués de presse Emmanuelle Wargon, encore un effort !

Prolongation de la trêve hivernale - Par / 3 février 2021

Administration