Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Un coup de force rampant contre les institutions républicaines

Discours d’Emmanuel Macron à Versailles -

Par / 3 juillet 2017
http://www.dailymotion.com/video/x5sgluy_pierre-laurent-a-versailles-nous-ne-laisserons-pas-la-republique-etre-caporalisee_news
Un coup de force rampant contre les institutions républicaines

Emmanuel Macron a produit un discours de près d’1h30 au Congrès du Parlement, privilégiant les effets de style à la présentation concrète de son projet qui demeure flou.

Ses mots les plus précis, il les a consacrés aux institutions. La révolution conservatrice est déjà bien affutée sur ce point. La victime pressentie, c’est le Parlement, avec la réduction du nombre de parlementaires, le vote de la plupart des lois en commission et donc, la réduction à sa portion congrue de la séance publique, pourtant essentielle pour le pluralisme et la transparence. Le travail législatif des assemblées sera minoré au profit d’un hypothétique pouvoir de contrôle.

L’élaboration de la loi, son vote, constituent pourtant l’essence même du Parlement. Lui retirer pour tout ou partie ce pouvoir, c’est l’annihiler, le réduire au rôle de faire-valoir d’un exécutif cornaqué par un Président devenu hyperprésident. Une part de proportionnelle pour un Parlement diminué confine à de l’hypocrisie.

Nulle trace dans ce discours de réponse aux interrogations, aux colères du peuple qui n’ont pas rejeté les politiques passées pour cause d’excès de pouvoir du Parlement, mais pour la dégradation continue de leurs conditions de vie.

Le droit au logement, le droit à l’emploi, le droit aux soins par exemple, ne sont pas dans le champ de vision du Président Macron qui, visiblement, n’avait que le Parlement - sans doute un frein à son appétit de pouvoir - en ligne de mire.

Tel Ponce Pilate, il a laissé l’annonce des mesures d’austérité et la confirmation de la casse du droit du travail à son Premier Ministre, Edouard Philippe, qui, avec le Ministre de l’Economie Bruno Lemaire, se félicite d’avoir à œuvrer sans garde-fou pour les intérêts du Medef.

Le discours de Versailles est un discours crépusculaire quant à l’avenir démocratique de notre pays.

Nous ne sommes pas allés l’écouter à Versailles car nous ne voulions en aucun cas cautionner ce coup de force rampant contre les institutions républicaines.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Le gouvernement manœuvre et menace le RIP

Référendum sur la privatisation d’ADP - Par / 23 mai 2019

Les communiqués de presse Le ministre de l’Intérieur est un provocateur et un manipulateur

Demande d’audition de Christophe Castaner et d’une création de commission d’enquête - Par / 3 mai 2019

Les communiqués de presse Observatoire de la fraude fiscale

Après la conférence de presse d’E. Macron - Par / 2 mai 2019

Les communiqués de presse Référendum ADP, c’est parti !

Modalités de mise en œuvre du RIP - Par / 11 avril 2019

Les communiqués de presse Le Sénat rejette notre proposition de loi

Nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes - Par / 7 mars 2019

Les communiqués de presse Comme d’habitude : je décide, vous discutez ensuite !

Augmentation des droits d’inscriptions pour les étudiants étrangers - Par / 27 février 2019

Les communiqués de presse La vérité doit poursuivre son chemin

Rapport de la commission des lois sur l’affaire Benalla - Par / 20 février 2019

Les communiqués de presse Vous menez une véritable politique de paupérisation  

Augmentation des tarifs de l’électricité - Par / 14 février 2019

Les communiqués de presse Fermons ces lieux de privation de liberté

Visite du CRA de Vincennes avec Pascal Savoldelli - Par / 21 janvier 2019

Administration