[(IMG/auton2883.jpg|non) Visite à LENS - Le cri des communistes devant le centre hospitalier - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Visite à LENS

Le cri des communistes devant le centre hospitalier -

Par / 5 avril 2017

À défaut de pouvoir visiter l’hôpital, le sénateur communiste Dominique Watrin a organisé un rassemblement devant le CHL ce mardi après-midi. Il dénonce les conditions de travail et remet en cause certains aspects du nouveau projet.
Le sénateur communiste du Pas-de-Calais, Dominique Watrin, accompagné de ses deux homologues Annie DAVID de l’Isère et Laurence COHEN du Val-de-Marne, aurait souhaité effectuer une visite du centre hospitalier de Lens : « Afin d’y rencontrer la direction, les représentants du personnel, voir les patients… On aurait pu discuter de façon constructive. Il n’y aurait alors pas eu de rassemblement ici. »
Mais, Thierry Daubresse, président délégué du conseil d’administration du CHL, a refusé, ne souhaitant pas que l’hôpital « devienne un sujet de campagne, ce qui accentuerait ses difficultés » ; proposant de reporter la visite au mois de juin. La date correspondant pourtant aux élections législatives…
« Nous dénonçons l’épuisement du personnel et la détérioration des soins »
Mais cela était sans connaître les communistes qui ont tout de même décidé de se rassembler – avec plusieurs élus du secteur et quelques représentants du personnel – devant l’hôpital, ce mardi après-midi. « Pour dénoncer l’épuisement du personnel et la détérioration des soins prodigués aux patients »
Alors que l’hôpital public subit une crise sans précédent au niveau national, Lens n’est pas épargné. Le sénateur s’est donc empressé d’évoquer « un hôpital malade des politiques d’austérité, des urgences saturées en permanence et un personnel au bord de la crise de nerfs ».
À la problématique nationale, s’ajoute un aspect purement lensois qui correspond au projet de futur hôpital. Ce dernier doit voir le jour en 2020 mais il est loin de satisfaire tout le monde. La suppression d’une centaine de lits – et non pas de 300 comme le déclarait le sénateur Watrin – est notamment un des points de cristallisation des tensions.
article de "la Voix du Nord"

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Exigeons son maintien !

Manifestation en faveur de la maternité de Guingamp - Par / 1er décembre 2018

Les communiqués de presse Un nouvel acte de mépris à l’égard des personnes en situation de handicap

Rejet de notre proposition de loi visant à mieux indemniser les allocataires de l’AAH - Par / 26 octobre 2018

Administration