Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Situation de la Caisse d’Allocations Familiales de Seine-Saint-Denis

Par / 24 mai 2005

Une lettre d’Eliane Assassi au ministre des solidarités, de la santé et de la famille

Monsieur le Ministre,

Permettez-moi de vous transmettre ci-joint une copie de la correspondance que vient de m’adresser Monsieur Michel LANGLOIS, Président de la Caisse d’Allocations Familiales de Seine-Saint-Denis, dans laquelle il exprime sa vive inquiétude concernant la situation difficile de cet organisme.

Comme vous pourrez le constater à la lecture de ce courrier, le département de la Seine-Saint-Denis connaît un contexte socio-démographique préoccupant. En effet, tous les voyants sont au rouge : très forte progression du total des charges des prestations versées aux familles et augmentation des trois minimas sociaux (RMI, API et AAH).

En outre, dans ce département lourdement touché par le chômage, 40 % des allocataires vivent sous le seuil de pauvreté tel que défini par l’INSEE (contre 30% en Ile-de-France) d’une part et d’autre part 30 % des allocataires perçoivent plus de 50 % de leurs ressources en prestations.

Compte tenu d’une telle situation, le Président de la CAF 93 déplore le fait que la convention d’objectifs et de gestion pour les années 2005-2008 n’ait toujours pas été signée.
Si, à mes yeux, cette convention -guidée par la réduction des coûts de gestion- ne répond pas pleinement aux objectifs affichés d’amélioration du service à rendre aux allocataires, il n’en demeure pas moins que l’absence de toute convention pour les années à venir entrave le bon fonctionnement des caisses. Cette contractualisation, négociée entre la Cnaf et l’Etat, doit en effet être déclinée ensuite au plan local sous la forme d’un contrat pluriannuel d’objectifs et de gestion, signé entre la Caf et la Cnaf.

Cette situation, qui n’est pas sans incidence sur les personnels et les investissements, ne peut donc perdurer plus longtemps au risque d’avoir des conséquences sur la politique partenariale conduite par le département.

Dans ces conditions, je vous saurais gré, Monsieur le Ministre, de bien vouloir veiller à ce que la négociation nationale se poursuive et aboutisse à une signature rapide de la troisième convention d’objectifs et de gestion.

En vous remerciant par avance de ce que vous entreprendrez en ce sens,

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma considération distinguée.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Il est urgent de reconnaître cette profession

Reconnaissance urgente pour la profession de sage-femme - Par / 31 juillet 2020

Les courriers officiels Non à la suppression de lits et à la privatisation de la psychiatrie !

Courrier à la Directrice de l’Hôpital Albert Chenevier de Créteil - Par / 16 juin 2020

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels Le capital financier doit être prélevé, pas les salariés

Participation de 30 millions d’euros de l’ANCV au Fonds de Solidarité - Par / 29 avril 2020

Les courriers officiels Augmenter une offre de soins pérenne

Utilisation des hôpitaux de l’Hôtel-Dieu et du Val-de-Grace à Paris - Par / 23 avril 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Les courriers officiels Situation critique des distributeurs-grossistes en boissons

Les intégrer au plan sectoriel de l’hôtellerie, restauration, tourisme et évènementiel - Par / 20 avril 2020

Administration