[(IMG/auton1599.jpg|non) Cession du site Arjowiggins de Charavines - Soutien au projet "chimie verte" - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Cession du site Arjowiggins de Charavines

Soutien au projet "chimie verte" -

Par / 20 janvier 2016

a

Madame Ségolène ROYAL, Ministre
de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Madame la Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur le projet de cession du site Arjowiggins de Charavines dans l’Isère, après la décision du groupe Sequana, maison mère de l’entreprise Arjowiggins de délocaliser sa production de papier en Ecosse.

Depuis plus de deux ans les salarié-e-s d’Arjowiggins se mobilisent pour sauvegarder l’activité papetière du site de Charavines et maintenir l’emploi.

Plusieurs pistes de reprise ont été étudiées, dont un projet basé sur la chromatogénie qui permet de supprimer les résines fluorées des papiers d’emballage alimentaire. Un brevet du CNRS et du centre technique du papier de Grenoble en permet l’exploitation.

Du point de vue technique, cette production présente de nombreux atouts tant au niveau environnemental qu’au niveau de la santé publique et, s’appuyant sur la qualification des salarié-e-s d’Arjowiggins, permet la sauvegarde de 80 emplois avec la perspective d’emplois supplémentaires et la préservation d’emplois indirects. Un premier projet a été écarté suite à l’audit commandé par le Ministère de l’Economie, qui tout en considérant que le marché de la chromatogénie était porteur, a émis de fortes réserves sur son équilibre économique et son volet commercial.

Depuis, la direction d’Arjowiggins a annoncé son soutien à la proposition de reprise de la société Global Hygiène spécialisée dans les produits d’hygiène à base d’ouate de cellulose. Ce projet nécessite un réaménagement important du site pour l’adapter à la nouvelle production (notamment le démontage de la machine de fabrication papetière en place). Seuls 35 emplois seraient alors à pourvoir dans deux ans et le repreneur potentiel ne souhaite pas s’engager sur la reprise des anciens salariés d’Arjowiggins.

Les représentants du personnel ont alerté les élu-e-s du territoire sur cette clause parfaitement discutable. Ils ont alerté également sur la volonté d’Arjowiggins de démanteler immédiatement la machine de production, pour éliminer sans doute tout risque de concurrence mais ce qui condamnerait tout autre projet papetier.

Ce, alors qu’aucune garantie de viabilité financière du projet de Global Hygiène n’a encore été apportée, comme cela s’est vérifié lors de la dernière réunion de consultation du CE et alors qu’un nouveau projet de reprise est en cours de montage.

Ce nouveau projet industriel, assis sur la chimie verte et porté par BT3Technologies, est également basé sur la chromatogénie. Il permettrait un redémarrage de la fabrication immédiat avec la machine existante, avec comme le premier projet de chromatogénie, la perspective de reprise des salarié-e-s d’Arjowiggins et la création de nouveaux emplois. En améliorant le procédé de chromatogénie pour la fabrication de papier et carton hydrophobes en structure nids d’abeilles, il cible un marché mondial sans aucune concurrence avec l’entreprise Arjowiggins et le groupe Sequana, au service de la construction, de la rénovation et de l’isolation de bâtiments.

L’opportunité d’un tel projet économiquement et socialement compétitif, utile, innovant et respectueux de l’environnement m’amène à solliciter votre soutien.

J’ai en effet récemment demandé à Monsieur Emmanuel Macron d’organiser un audit du projet de la société Global Hygiène avant toute décision de cession du site industriel et de destruction de la machine de fabrication.

Je ne doute pas de l’intérêt que vous pourrez porter à ce projet « chimie verte » et je reste à votre disposition et celles de vos services pour vous apporter toute précision nécessaire sur ce procédé aux qualités hautement environnementales.

Dans l’attente d’un prochain contact, je vous prie d’agréer, Madame le Ministre, l’expression de ma considération.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Le Crédit Impôt Recherche, un outil d’optimisation fiscale hors de contrôle

Courrier du 6 décembre 2018 à Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche - Par / 6 décembre 2018

Les courriers officiels Budget insuffisant dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes

Courrier du 22 novembre 2018, à Mme la Secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discrimination - Par / 30 novembre 2018

Les courriers officiels La rémunération des banques pour l’émission des titres de dettes

Budget de la Sécurité Sociale - Courrier au Président de l’ACOSS - Par / 13 novembre 2018

Les courriers officiels Psychiatrie en Côtes-d’Armor : situation d’urgence

Courrier à Madame la Ministre des Solidarités et de la santé - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Ces lieux sont indispensables pour recueillir et libérer la paroles des femmes

Situation des lieux d’accueil et d’écoute des Femmes victimes de violence - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Pour la réouverture des négociations

Transfert des salariés du RSI vers le Régime Général - Par / 7 septembre 2018

Les courriers officiels Des propos d’une extrême gravité qui bafouent les lois de la République

Saisine du CSA suite à l’homélie de l’archevêque d’Avignon diffusée sur France Culture le 15/07 - Par / 23 juillet 2018

Les courriers officiels À quand des actions concrètes de la part du gouvernement français ?

Publication de la base de données de l’ONU sur les entreprises liées à la colonisation israélienne - Par / 28 juin 2018

Les courriers officiels La Direction de l’APHP s’entête dans son projet malgré l’opposition

Décision de l’APHP de transférer la greffe hépatique de l’hôpital Henri Mondor de Créteil - Par / 31 mai 2018

Les courriers officiels Les lits vont être fermés faute..de personnels !

Fermeture de lits d’hospitalisation en psychiatrie aux Hôpitaux de Saint-Maurice - Par / 17 mai 2018

Administration