Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Comme de nombreux équipements du tourisme social, cette structure connaît aujourd’hui des difficultés.

Situation du centre de vacances La Maison de la Baie à Quiberon -

Par / 5 juillet 2016

Lettre au Ministre de la Jeunesse et du Sport

Je souhaite attirer votre attention sur la situation de « La Maison de La Baie » à Quiberon, centre de vacances, de loisirs et de classes de découverte, et propriété de l’association pour l’enfance, les PEP 56, qui rencontre de graves difficultés financières.
Ayant appartenu par le passé à la mairie du 7ème arrondissement de Paris, l’établissement a accueilli des milliers d’enfants, qui ont pu profiter d’un site remarquable, situé entre mer et nature, où de multiples activités en lien avec le milieu marin et l’environnement leurs étaient proposées. Le centre de vacances, situé sur la presqu’île de Quiberon au-dessus de Port-Haliguen, disposait alors d’une belle capacité d’hébergement (149 personnes), avec notamment 2 restaurants de 80 places chacun avec vue sur mer, 5 salles d’activités, une bibliothèque, 35 chambres, etc.
Malheureusement, comme c’est le cas de nombreux équipements du tourisme social, « La Maison de La Baie » connaît aujourd’hui des difficultés financières dues principalement à sa vétusté et aux obstacles que rencontre l’association des PEP 56 pour monter des programmes de réhabilitation et de mise aux normes.
Actuellement, le centre est occupé par l’association « L’envolée » qui regroupe des salariés professionnels de la Petite enfance, et accueille gratuitement des enfants de 0 à 6 ans et leurs familles de Quiberon, Saint-Pierre-Quiberon, et Plouharnel. L’endroit se veut à la fois lieu d’éveil et de socialisation des enfants, et lieu de rencontre et d’échanges pour les familles.
Pourtant, le Conseil d’Administration de l’association L’envolée vient d’annoncer la fermeture de « La Maison de La Baie » dès le 30 juin prochain, au motif de la baisse importante de fréquentation. Celle-ci aurait plusieurs raisons : tout d’abord au plan national, le changement d’horaire des écoles aurait provoqué une baisse de fréquentation des enfants âgés de 2 à 4 ans, ensuite l’ouverture à Quiberon d’un nouveau lieu d’accueil pour les enfants de 2 à 3 ans, La Passerelle, en Septembre 2015, ainsi que la baisse de la natalité à Quiberon et Saint-Pierre-Quiberon ces dernières années auraient également participé à cette baisse d’activité.
J’ai été alerté sur ce projet de fermeture par l’équipe de salariés car ils sont d’abord inquiets pour leurs emplois (6 Contrats à durée indéterminée, 7 à durée déterminée pour la période de Mars à Octobre, et près de 10 Contrats d’engagement éducatif par an), mais pas seulement. Comme l’association des PEP 56, ils s’interrogent avec émotion sur le devenir de « La Maison de La Baie », établissement qui a accueilli un très grand nombre d’enfants et a permis à ceux-ci de découvrir les joies et la richesse des colonies de vacances.
Très sensible à la question des inégalités d’accès aux vacances et loisirs éducatifs, je ne peux accepter que cet équipement de tourisme social interrompe son activité, et que possiblement demain, l’emprise de La Maison de La Baie soit livrée à des promoteurs.
Je sais pouvoir compter sur votre engagement en faveur de la Jeunesse. Aussi, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir examiner avec tout l’intérêt qu’elle mérite la situation de cet établissement, et d’apporter les moyens à l’association des PEP 56 d’y poursuivre son action auprès des jeunes qui sont généralement exclus du droit aux vacances.
Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de mes meilleurs sentiments.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels Le capital financier doit être prélevé, pas les salariés

Participation de 30 millions d’euros de l’ANCV au Fonds de Solidarité - Par / 29 avril 2020

Les courriers officiels Augmenter une offre de soins pérenne

Utilisation des hôpitaux de l’Hôtel-Dieu et du Val-de-Grace à Paris - Par / 23 avril 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Les courriers officiels Situation critique des distributeurs-grossistes en boissons

Les intégrer au plan sectoriel de l’hôtellerie, restauration, tourisme et évènementiel - Par / 20 avril 2020

Les courriers officiels Contribuer au respect des droits fondamentaux et protéger la santé publique

Pour une fermeture provisoire des centres de rétention administrative (CRA) - Par / 16 avril 2020

Les courriers officiels Un choix de classe anachronique

Reprise des travaux du CDG Express - Par / 10 avril 2020

Les courriers officiels les associations ont besoin d’un investissement massif de l’État

Poursuite des missions des associations à caractère social - Par / 7 avril 2020


Bio Express

Michel Le Scouarnec

Ancien sénateur du Morbihan
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 25 septembre 2011
En savoir plus
Administration