Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Comme le TAFTA, le CETA aurait de lourdes conséquences pour l’ensemble de nos filières

Accord de libre-échange avec le Canada -

Par / 23 juin 2016

Lettre au Ministre des Affaires Etrangères

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur l’accord de libre-échange avec le Canada, plus communément nommé le CETA.

Alors que le Gouvernement semble remettre en cause le TAFTA entre les Etats-Unis et l’Europe, le processus de ratification du CETA serait toujours en cours. Pourtant, les Députés Européens ont montré leur défiance vis-à-vis de la version actuelle du CETA par un vote presque unanime.

En effet, cet accord comporte les mêmes dispositions que le TAFTA et donc les mêmes risques. Le Canada et les USA ont des réglementations similaires en termes de sécurité alimentaire, de modèles agricoles, de normes environnementales…

De plus, le CETA comprend une dérogation à la règle d’origine lui permettant de fusionner avec le contingent américain si le contingent canadien de viande bovine était utilisé partiellement.

Comme le TAFTA, le CETA aurait de lourdes conséquences pour nos filières agricoles, agro-alimentaires et économiques déjà fragilisées par une crise de la production et de la rémunération du travail.
Si le CETA était ratifié, il ouvrirait la voie à l’affaiblissement de notre souveraineté alimentaire avec des droits de douanes amoindris de plus de 93% pour le lait et la viande, ou l’interdiction de ressemer une partie des récoltes pour n’utiliser que des semences brevetées, donc appartenant à des laboratoires. Notre territoire est également marqué par la diversité de ses productions alimentaires reconnues pour certaines par des labels ou des appellations. Certes, le projet du CETA en reconnaît mais il faudra tout de même bien évaluer l’impact réel de l’application du système « IGP » sur la qualité des produits.

Les Collectivités Locales seraient aussi impactées dans le cadre des aménagements des appels d’offres et de la redéfinition de la notion de prestations privées et de services publics. Il ne faudrait donc pas qu’au travers de cet accord l’accès aux marchés publics soit encore plus complexe pour nos entreprises car il en va de la survie de nos économies locales.

Notre Pays a rappelé que cet accord devait être un accord mixte. Compte-tenu du contexte général et de l’état des débats au niveau européen, il apparaît indispensable que la France continue d’affirmer cette position. Il y a une véritable préoccupation que l’on prenne à l’insu des Parlementaires, des Elus, des Citoyens, des décisions qui ont une influence considérable sur leur vie, mais qui n’ont jamais été débattues avec eux auparavant.
C’est pourquoi, je sais compter sur votre bienveillance pour veiller d’une part à une plus grande transparence dans l’élaboration de cet accord et pour protéger d’autre part, les intérêts de notre pays et de ses citoyens.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Non à la suppression de lits et à la privatisation de la psychiatrie !

Courrier à la Directrice de l’Hôpital Albert Chenevier de Créteil - Par / 16 juin 2020

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels Le capital financier doit être prélevé, pas les salariés

Participation de 30 millions d’euros de l’ANCV au Fonds de Solidarité - Par / 29 avril 2020

Les courriers officiels Augmenter une offre de soins pérenne

Utilisation des hôpitaux de l’Hôtel-Dieu et du Val-de-Grace à Paris - Par / 23 avril 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Les courriers officiels Situation critique des distributeurs-grossistes en boissons

Les intégrer au plan sectoriel de l’hôtellerie, restauration, tourisme et évènementiel - Par / 20 avril 2020

Les courriers officiels Contribuer au respect des droits fondamentaux et protéger la santé publique

Pour une fermeture provisoire des centres de rétention administrative (CRA) - Par / 16 avril 2020

Administration