Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Grace pour Madame Jacqueline SAUVAGE

Protéger les femmes victimes de violence -

Par / 8 janvier 2016

a

Monsieur Le Président de La République Française
PALAIS de l’Elysée
PARIS

Monsieur le Président de la République,

Je souhaite attirer votre attention sur la situation de Jacqueline Sauvage, condamnée en appel à 10 ans de prison ferme pour le meurtre de son mari, dont elle avait subi les viols et violences physiques et psychologiques pendant 47 ans.

En effet, les différentes voies de recours ayant été épuisées, la grâce présidentielle constitue le dernier espoir de Madame Sauvage pour être reconnue non plus comme une coupable mais comme une victime.

Victime d’un mari et d’un père tortionnaire d’abord. Victime ensuite d’une société qui ne parvient pas à protéger les femmes exposées aux violences et à lutter contre l’impunité de leurs bourreaux. En effet, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon, tandis que 85% des femmes victimes de violence n’osent pas porter plainte (98% dans le cas des viols conjugaux).

Victime enfin d’un système patriarcal dans lequel la violence est principalement perpétrée par des hommes, sur des femmes : ces dernières sont cinq fois plus nombreuses à mourir sous les coups de leurs conjoints que les hommes.

Au regard de ces éléments, il semble temps de prendre en compte le traumatisme psychologique que connaissent les femmes victimes de violence, qui les empêchent souvent de se protéger de leur mari, et les amènent parfois à commettre des actes extrêmes, comme le meurtre. En reconnaissant ce traumatisme, la justice pourrait ainsi reconnaitre la légitime défense à des accusées comme Madame Sauvage.

Dans l’attente d’une telle évolution, j’espère que vous pourrez accorder la grâce présidentielle à Madame Sauvage, et ainsi affirmer la volonté de l’Etat de protéger les femmes victimes de violence.

Je vous prie d’agrée, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Sortir du vide démocratique en Côte d’Ivoire

Nécessité de lever les mesures arbitraires et de favoriser le dialogue - Par / 10 novembre 2020

Les courriers officiels Maintenir une activité compatible avec l’impératif sanitaire

Nécessité et urgence d’un dialogue approfondi - Par / 6 novembre 2020

Les courriers officiels L’expulsion vers la Turquie de Mehmet Yalcin, militant kurde, met sa vie en danger

Courrier de Laurence Cohen et Pierre Laurent au Ministre des Affaires étrangères - Par / 18 septembre 2020

Les courriers officiels Un combat médical et emblématique d’une lutte contre l’impunité

Le Docteur Mukwege doit être mis sous la protection de la MONUSCO - Par / 10 septembre 2020

Les courriers officiels Il est urgent de reconnaître cette profession

Reconnaissance urgente pour la profession de sage-femme - Par / 31 juillet 2020

Les courriers officiels Non à la suppression de lits et à la privatisation de la psychiatrie !

Courrier à la Directrice de l’Hôpital Albert Chenevier de Créteil - Par / 16 juin 2020

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Administration