Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Il faut prendre des mesures d’urgence pour réduire les volumes de production et faire remonter les prix payés aux producteurs

Crise laitière -

Par / 6 juillet 2016

Lettre au Ministre de l’Agriculture

Monsieur le Ministre,

Dans un contexte de surproduction et de crise laitière, je souhaite attirer votre attention sur la nécessité d’un nouveau plan d’aide européen.

A l’occasion du Conseil des Ministres européens de l’agriculture qui s’est tenu au Luxembourg, vous avez rappelé « l’urgence de trouver une solution au déséquilibre persistant entre l’offre et la demande sur le marché laitier ». Vous avez également plaidé pour que « des fonds européens soient urgemment mobilisés pour inciter les opérateurs à maîtriser leur production ».

Cet engagement va dans le bon sens au regard de la situation particulièrement inquiétante sur le marché du lait. La surproduction est avérée en Europe et le rétablissement tant attendu n’arrive pas. La collecte européenne a augmenté de 5,6% sur les 4 premiers mois de l’année 2016. Le prix moyen du lait payé aux producteurs en avril était de 27,3 centimes d’euros par litre et il devrait de nouveau reculer dans les mois à venir.

Les articles 221 et 222 du règlement européen sur l’organisation commune des marchés autorisent la Commission européenne à imposer une réduction obligatoire de la production laitière à tous les producteurs européens. Cette attente est très forte auprès des producteurs, de leurs représentants syndicaux et même des Elus.

Je tiens à m’associer à la démarche du Conseil Régional de Bretagne qui a voté à l’unanimité un vœu « pour une régulation européenne urgente de la production laitière ». En réunissant tous les acteurs concernés, le Conseil Régional de Bretagne appelle à des mesures d’urgence pour réduire les volumes de production et faire remonter les prix payés aux producteurs.

Connaissant votre attachement à la promotion et au développement de l’agriculture, je sais pouvoir compter sur toute votre détermination à agir en faveur d’une nouvelle politique agricole commune, capable de stabiliser les marchés agricoles.

De nouvelles échéances européennes doivent intervenir dans les prochains jours. C’est pourquoi, je vous demande de bien vouloir intervenir avec toute votre force de conviction afin qu’une régulation européenne puisse se mettre en place le plus rapidement possible afin d’apporter de l’espoir à tous nos producteurs laitiers comme à leurs collègues des autres filières.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Nous demandons une dotation exceptionnelle

Projet de carte scolaire dans le Val-de-Marne pour la rentrée 2018 - Par / 8 février 2018

Les courriers officiels L’impact de cette mesure est insuffisament pris en compte

Instauration d’un jour de carence pour les fonctionnaires - Par / 5 décembre 2017

Les courriers officiels 1,5 milliards d’économie sont demandés aux offices HLM

Situation des bailleurs sociaux dans les Côtes d’Armor - Par / 16 novembre 2017

Les courriers officiels Cinq priorités pour la région Hauts-de-France

Plan d’urgence et de convergence proposé par les cinq parlementaires communistes du Nord et du Pas-de-Calais - Par / 14 novembre 2017

Administration