Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Il serait préférable que soit fait appel à la solidarité nationale comme initialement prévu

Revalorisation des retraites agricoles -

Par / 12 janvier 2017

Lettre au Ministre de l’Agriculture

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur la revalorisation des retraites agricoles. Des dispositions particulières ont été votées dans le cadre de la réforme des retraites de 2014.

Ainsi, il avait été précisé qu’à l’issue d’une revalorisation sur trois ans des retraites agricoles, les anciens chefs d’exploitation à carrière complète bénéficieraient, à compter de 2017, d’une retraite égale à 75 % du SMIC net, soit environ 840 € mensuels.

La baisse du nombre de retraités agricoles et « l’appel à la solidarité nationale pour améliorer le niveau des pensions servies » auraient dû dégager les financements des revalorisations des retraites. Or, le Gouvernement a choisi de faire financer ces revalorisations par les agriculteurs en activité et d’affecter la charge au régime de retraite complémentaire obligatoire. Ce choix ne permet pas de financer les revalorisations puisque si les dépenses sont finalement inférieures aux prévisions, les recettes restent très nettement insuffisantes.

Pour pallier à la situation, vous avez donc proposé une augmentation de deux points de la cotisation de la RCO (soit 66 % de hausse) pour les actifs agricoles, afin de compléter les recettes manquantes.

Les agriculteurs en activité ploient déjà sous les charges et connaissent des difficultés financières de plus en plus importantes. Dans ce contexte économique de crise pour ce secteur, cette solution alourdirait encore plus les charges des exploitations.
Il serait préférable et moins préjudiciable pour eux que soit fait appel à la solidarité nationale, comme initialement prévu.

Pourquoi ne pas s’inspirer de la proposition du Président du MODEF d’un revenu indispensable au retraité agricole (RIRA) de 1 300 euros mensuels. Selon leurs estimations, cette mesure coûterait environ 500 millions d’euros par an, bien loin du coût annuel du CICE de 40 milliards d’euros. Ce serait une mesure de justice sociale et une exigence de solidarité envers tous ces travailleurs de la terre qui nourrissent les populations, au prix d’un dévouement quotidien exceptionnel.

Nous avons déjà eu l’occasion d’échanger sur la détresse des agriculteurs, surtout celles des moyens et petits paysans souvent implantés dans des zones défavorisées. Ils subissent depuis des années des baisses de revenus qui aujourd’hui, mettent en péril leurs exploitations mais aussi le devenir de toute une profession.

Je suis certain que vous saurez appréhender avec bienveillance et détermination cette situation afin de ne pas augmenter la cotisation de la RCO tout en respectant les engagements initiaux du Gouvernement concernant le financement des revalorisations des retraites agricoles.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels En pleine pandémie, ce projet est une provocation

Fusion de la Fondation Vallée-Hôpital Paul Guiraud Villejuif - Par / 16 février 2021

Les courriers officiels Les chiffres du mal-logement dans notre pays demeurent alarmants

Expulsions locatives et politique publique du logement - Par / 3 février 2021

Les courriers officiels Parlementaires du Val-de-Marne, nous sommes déterminés à nous mobiliser !

Suppression de la chirurgie cardiaque du GHU Mondor-Courrier au Ministre - Par / 22 janvier 2021

Les courriers officiels Sortir du vide démocratique en Côte d’Ivoire

Nécessité de lever les mesures arbitraires et de favoriser le dialogue - Par / 10 novembre 2020

Les courriers officiels Maintenir une activité compatible avec l’impératif sanitaire

Nécessité et urgence d’un dialogue approfondi - Par / 6 novembre 2020

Les courriers officiels L’expulsion vers la Turquie de Mehmet Yalcin, militant kurde, met sa vie en danger

Courrier de Laurence Cohen et Pierre Laurent au Ministre des Affaires étrangères - Par / 18 septembre 2020

Les courriers officiels Un combat médical et emblématique d’une lutte contre l’impunité

Le Docteur Mukwege doit être mis sous la protection de la MONUSCO - Par / 10 septembre 2020

Les courriers officiels Il est urgent de reconnaître cette profession

Reconnaissance urgente pour la profession de sage-femme - Par / 31 juillet 2020

Les courriers officiels Non à la suppression de lits et à la privatisation de la psychiatrie !

Courrier à la Directrice de l’Hôpital Albert Chenevier de Créteil - Par / 16 juin 2020

Administration