Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

La Constitution, dans le deuxième alinéa de son article 45, permet aux chambres de s’opposer à la mise en œuvre de la procédure accélérée

Réforme des retraites -

Par / 24 janvier 2020

Lettre à Gérard Larcher, président du Sénat.
Paris, le 14 janvier 2020.

Monsieur le Président,

Notre pays est plongé dans une grave crise sociale suite à l’annonce par E. Macron et son gouvernement d’un projet de modification fondamentale de notre système de retraite.

Vous avez fait le constat vous-même lors de votre conférence de presse du 9 janvier dernier des difficultés du pouvoir exécutif à imposer cette réforme.

Vous avez demandé, officiellement, le report de l’examen par le Parlement de ces deux projets, ordinaire et organique.

Il apparaît en effet inacceptable qu’après avoir saisi dans l’urgence, pour ne pas dire en catimini, le Conseil d’Etat sur ces textes, le gouvernement ait annoncé l’engagement de la procédure accélérée sur ces projets, entraînant un examen par l’Assemblée nationale dès le 3 février prochain en commission spéciale, et le 17 février en séance publique.

D’autres aspects, comme de multiples recours aux ordonnances, portent atteinte, selon nous, aux prérogatives du Parlement.

Une telle précipitation sur un sujet aussi important et sensible, qui suscite l’intérêt et l’inquiétude de nos concitoyennes et concitoyens quant à un texte qui engage leur avenir et celui de leurs enfants, devrait être contestée.

La Constitution, dans le deuxième alinéa de son article 45, permet aux chambres de s’opposer à la mise en œuvre de la procédure accélérée. Elles doivent le décider conjointement.

Je considère avec mon groupe que le Sénat s’honorerait, conformément à vos propos évoqués ci-dessus, de rappeler la place du parlement dans une démocratie digne de ce nom.

Avec cette disposition constitutionnelle, notre assemblée peut être à l’initiative d’un rappel aux principes fondamentaux qui régissent notre République, au premier rang desquels figure le principe de séparation des pouvoirs.

Afin de légiférer dans la dignité, efficacement, le temps de la réflexion et du débat doit être pris.

Je vous propose donc de réunir dès que l’adoption par le Conseil des ministres des projets de loi relatifs aux retraites sera effective et la procédure accélérée officiellement engagée, de réunir la conférence des présidents de notre assemblée pour décider, dans le rassemblement le plus large, de s’opposer à cette accélération législative.
Certaine de l’intérêt que vous porterez à cette proposition, je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir agréer l’expression de ma considération distinguée.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Non à la suppression de lits et à la privatisation de la psychiatrie !

Courrier à la Directrice de l’Hôpital Albert Chenevier de Créteil - Par / 16 juin 2020

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels Le capital financier doit être prélevé, pas les salariés

Participation de 30 millions d’euros de l’ANCV au Fonds de Solidarité - Par / 29 avril 2020

Les courriers officiels Augmenter une offre de soins pérenne

Utilisation des hôpitaux de l’Hôtel-Dieu et du Val-de-Grace à Paris - Par / 23 avril 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Les courriers officiels Situation critique des distributeurs-grossistes en boissons

Les intégrer au plan sectoriel de l’hôtellerie, restauration, tourisme et évènementiel - Par / 20 avril 2020

Les courriers officiels Contribuer au respect des droits fondamentaux et protéger la santé publique

Pour une fermeture provisoire des centres de rétention administrative (CRA) - Par / 16 avril 2020

Administration