Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

La perte de salaire due au confinement renforce davantage les inégalités et la précarité

Revenus des mères isolées -

Par / 22 avril 2020

Lettre à la Ministre du Travail

Madame la Ministre,
Je souhaite vous interpeller sur la grande précarité des femmes en chômage partiel pour garder leurs enfants pendant le confinement. Représentant la grande partie des familles monoparentales, ces femmes ont dû demander un arrêt de travail pour garder leur(s) enfant(s) suite à la fermeture des crèches et des écoles.

Mercredi 18 mars, vous annonciez que « le parent assurant la garde des enfants pendant le confinement conserverait 90 % de son salaire ». Cependant, cette rémunération n’est garantie qu’à 50 % par l’Etat, via la Sécurité Sociale. Le pourcentage restant de la rémunération reste à la charge – et au bon vouloir – de l’employeur. Le montant du salaire perçu, ainsi que la durée de la rémunération, est ainsi variable selon les secteurs et les entreprises. Ainsi, de nombreuses salariées, ont découvert qu’elles ne toucheraient en réalité que la moitié de leur salaire au mois de mars.

Aussi, dans le cadre de l’état d’urgence, l’ordonnance n°2020-322 prévoit que l’indemnité complémentaire sera désormais versée aux salariés « sans que la condition d’ancienneté (...) ne soit requise ». Cependant cette annonce n’est pas rétroactive et ne peut être effective pour le mois de mars.

A travail égal, les femmes perçoivent un salaire moyen inférieur de 18 % à celui des hommes. La perte de salaire due au confinement renforce davantage les inégalités et la précarité pour ces mères seules, mais aussi pour toutes celles qui ont dû cesser de travailler pour s’occuper de leurs enfants.

De nombreuses situations similaires existent sur nos territoires, avec des entreprises qui ne jouent pas le jeu et laissent les femmes avec la seule indemnité journalière de la sécurité sociale. Dans ce contexte, qu’avez vous l’intention de faire pour veiller à ce que le maintien du salaire pour garde d’enfants soit total pour ces femmes et que la partie complémentaire souvent manquante soit assurée par les entreprises ?

Dans cette attente, je vous prie, Madame la Ministre, d’accepter mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels Le capital financier doit être prélevé, pas les salariés

Participation de 30 millions d’euros de l’ANCV au Fonds de Solidarité - Par / 29 avril 2020

Les courriers officiels Augmenter une offre de soins pérenne

Utilisation des hôpitaux de l’Hôtel-Dieu et du Val-de-Grace à Paris - Par / 23 avril 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Les courriers officiels Situation critique des distributeurs-grossistes en boissons

Les intégrer au plan sectoriel de l’hôtellerie, restauration, tourisme et évènementiel - Par / 20 avril 2020

Les courriers officiels Contribuer au respect des droits fondamentaux et protéger la santé publique

Pour une fermeture provisoire des centres de rétention administrative (CRA) - Par / 16 avril 2020

Les courriers officiels Un choix de classe anachronique

Reprise des travaux du CDG Express - Par / 10 avril 2020

Les courriers officiels les associations ont besoin d’un investissement massif de l’État

Poursuite des missions des associations à caractère social - Par / 7 avril 2020


Bio Express

Christine Prunaud

Sénatrice des Côtes-d'Armor
Membre de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées
Elue le 28 septembre 2014
En savoir plus
Administration