Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

La profession des IADE doit être revalorisée

Infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat -

Par / 13 juillet 2021

Courrier au Ministre de la Santé

Monsieur le Ministre,

Je me permets d’attirer votre attention sur la profession d’Infirmier·es anesthésistes diplômés d’Etat (IADE), suite notamment à une rencontre que j’ai eue avec le Collectif d’Ile-de-France.

Cette profession a été particulièrement mobilisée et en première ligne depuis la première vague de la pandémie de Covid 19. Si cela était encore nécessaire, ces hommes et ces femmes ont fait la démonstration de leur rôle crucial au sein des équipes soignantes, en complémentarité avec les médecins.
Et pourtant, les IADE souffrent, aujourd’hui encore, d’un manque de valorisation de leur profession, notamment pour être reconnue en pratiques avancées (PA).

Je sais que vous avez reçu des représentant·es des IADE récemment mais que vous leur refusez toujours la reconnaissance de ce statut. Pourtant, les IADE suivent une formation de 5 années et ont 4 champs de compétence (anesthésie, douleur, urgence, réanimation).

A l’inverse, vous avez mis en avant une nouvelle profession, d’urgences médicales qui, elle, serait d’emblée classée PA.

Les IADE sont inquiets, car ils ne voient pas comment cette nouvelle profession va s’articuler avec la leur.

La piste que vous avez proposée, à savoir des protocoles de coopération, ne correspond pas à leurs attentes.

Enfin, le Ségur de la Santé, ne leur a pas non plus apporté satisfaction en matière de revalorisation salariale, puisque seule une différence de 13 euros existe entre un infirmier général et un IADE. C’est ainsi la profession paramédicale la moins bien revalorisée compte tenu de leur parcours et de leurs compétences. Dès lors, quel est l’intérêt de se spécialiser, de payer des formations souvent onéreuses et preneuses de temps ?

Au regard de tous ces éléments, les IADE envisagent de nouvelles actions de mobilisation dès la rentrée pour se faire entendre.

Monsieur le Ministre, allez-vous prendre en compte leurs arguments et permettre cette revalorisation et cette évolution statutaire tant attendue, adoptée par le Sénat lors de l’examen de la proposition de loi ‘’Rist’’, et inscrire les mesures demandées par cette profession au prochain PLFSS ?

En vous remerciant par avance, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Tribunal spécial pour le Liban

De la nécessité de remédier à une situation inacceptable - Par / 13 juillet 2021

Les courriers officiels Le dispositif actuel n’est pas satisfaisant

Parcours de sortie de la Prostitution - Par / 1er juillet 2021

Les courriers officiels Une prise de position incompréhensible

Au sujet du communiqué de l’Assemblée parlementaire de la francophonie sur le Tchad - Par / 27 avril 2021

Les courriers officiels Gardons la spécificité de la pédopsychiatrie !

Non à la fusion de la Fondation Vallée avec le GH Paul Guiraud de Villejuif - Par / 8 avril 2021

Les courriers officiels Où sont les lits ?

Courrier au Directeur de l’ARS Ile-de-France - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels Une procédure politique maquillée en procès de droit commun

La France doit appuyer la lutte des Marocains en faveur d’un respect des droits humains - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels 30 % des salariées ont déjà subi du harcèlement ou une agression sexuelle sur leur lieu de travail

Violences sexuelles et sexistes au travail-Ratification de la convention de l’OIT - Par / 4 mars 2021

Les courriers officiels En pleine pandémie, ce projet est une provocation

Fusion de la Fondation Vallée-Hôpital Paul Guiraud Villejuif - Par / 16 février 2021

Les courriers officiels Les chiffres du mal-logement dans notre pays demeurent alarmants

Expulsions locatives et politique publique du logement - Par / 3 février 2021

Administration