Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Nous vous demandons de bien vouloir mettre en œuvre une série d’auditions au sein de notre commission

Affaire Théo -

Par / 14 février 2017

Monsieur Philippe BAS
Président de la Commission des Lois

Monsieur le Président,

Nous avons l’honneur de vous solliciter au sujet de l’« affaire Théo », du prénom du jeune Théo Luhaka, grièvement blessé par quatre policiers, dans le cadre d’un contrôle d’identité, le jeudi 2 février dernier à Aulnay-sous-Bois.

Le parquet de Bobigny a ouvert une information judiciaire pour « violences volontaires en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique ». A l’inverse, le juge d’instruction en charge de l’affaire a mis en examen l’un des policiers pour viol, et trois autres pour violences volontaires aggravées. Alors que le rapport de l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN) privilégie la thèse de l’accident en retenant le « caractère non intentionnel » concernant l’acte que d’aucuns qualifie d’une violence inouïe dont a été victime le jeune homme.

Etant donné la gravité et l’impact d’une telle affaire à la fois sur nos concitoyens et sur nos forces de l’ordre, nous aurions souhaité demander la constitution d’une commission d’enquête afin d’examiner dans un cadre pluraliste les faits révélés à Aulnay.

Cependant, au regard des règlements des Assemblées nous savons qu’il n’est pas possible de mettre en place une telle commission lorsqu’une enquête judiciaire est en cours.

Aussi, dans le cadre de l’exercice de contrôle de notre commission et en vertu de l’article 5 bis de l’ordonnance du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires, qui dispose qu’une commission permanente peut « convoquer toute personne dont elle estime l’audition nécessaire … », nous vous demandons, de bien vouloir mettre en œuvre, au sein de notre commission, une série d’auditions (de représentants de l’Etat et en particulier de la police nationale, de syndicats, d’associations de jeunesse et d’élus) pour permettre au Parlement d’exercer pleinement son pouvoir de contrôle et son devoir d’information à la population sur cette affaire.

Certaine de l’intérêt que vous porterez à cette démarche, qui revêt, vous le comprendrez, un caractère d’urgence certain, je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir agréer l’expression de ma considération distinguée.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Psychiatrie en Côtes-d’Armor : situation d’urgence

Courrier à Madame la Ministre des Solidarités et de la santé - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Ces lieux sont indispensables pour recueillir et libérer la paroles des femmes

Situation des lieux d’accueil et d’écoute des Femmes victimes de violence - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Pour la réouverture des négociations

Transfert des salariés du RSI vers le Régime Général - Par / 7 septembre 2018

Les courriers officiels Des propos d’une extrême gravité qui bafouent les lois de la République

Saisine du CSA suite à l’homélie de l’archevêque d’Avignon diffusée sur France Culture le 15/07 - Par / 23 juillet 2018

Les courriers officiels À quand des actions concrètes de la part du gouvernement français ?

Publication de la base de données de l’ONU sur les entreprises liées à la colonisation israélienne - Par / 28 juin 2018

Les courriers officiels La Direction de l’APHP s’entête dans son projet malgré l’opposition

Décision de l’APHP de transférer la greffe hépatique de l’hôpital Henri Mondor de Créteil - Par / 31 mai 2018

Les courriers officiels Les lits vont être fermés faute..de personnels !

Fermeture de lits d’hospitalisation en psychiatrie aux Hôpitaux de Saint-Maurice - Par / 17 mai 2018

Les courriers officiels Gestion de la dette de l’assurance chômage

Les pouvoirs publics doivent demander des comptes au nom de l’intérêt général - Par / 7 mai 2018

Administration