Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Prendre des mesures concrètes et fortes visant à combattre les groupes violents d’extrême-droite

Il est impossible de laisser se banaliser des actes violents motivés par des théories racistes -

Par / 25 mai 2022

Lettre au Ministre de l’Intérieur

Monsieur le Ministre,

Dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 mai un jeune homme a été abattu d’une balle dans la tête à Paris dans le 18e arrondissement. Son meurtrier présumé est une figure des sphères d’extrême-droite.

A peine deux mois plus tôt Federico Martin Aramburu, ancien rugbyman argentin, a été abattu en pleine rue à Paris le 19 mars, par des tirs dans le 6e arrondissement de Paris. Les deux agresseurs présumés sont des militants d’extrême droite, anciens membres du GUD. Il est à noter qu’une grande partie du monde du rugby a dans une tribune dénoncé les circonstances de la mort de Frederico Martin Aramburu. Les signataires y ont souligné « l’aspect dangereux de l’idéologie défendu par ceux dont Federico a été la victime. Il a été tué, car il a pris position contre le racisme et c’est un acte intolérable ».

Les récentes mises en examen et les placements sous contrôle judiciaire de membres parisiens du groupe d’extrême-droite « Vengeance patriote » pour motif d’association de malfaiteurs terroriste criminelle reflètent également une situation inquiétante.

Parmi d’autres j’ai à de nombreuses reprises attiré l’attention du gouvernement sur cette situation lourde de dangers. Ainsi, par exemple, le 22/02/2018 j’ai interpellé votre prédécesseur par question écrite sur le groupuscule d’extrême-droite nommé la division nationaliste révolutionnaire (DNR) et le 18/06/2020 j’ai attiré votre attention par question écrite également sur le groupe violent d’extrême droite qui se désigne par le nom « zouaves de Paris ». J’ai à chaque fois demandé ce que le gouvernement comptait faire en vue de mettre fin aux activités et à l’existence de ces groupes dangereux sans recevoir de réponses.

J’ai noté que le 20 janvier dernier vous aviez souligné à juste titre qu’il y a « une sorte de complaisance désormais pour l’extrême droite dans notre pays », qu’à ce sujet « désormais, les vannes sont ouvertes, et quand il n’y a plus de bornes, il n’y a plus de limites ». Vous dénonciez le même jour « les petits pas de la bête immonde ».

Nous ne pouvons laisser se banaliser ces actes violents motivés par des théories racistes dont on vient encore de voir aux Etats-Unis à quelles extrémités elles pouvaient conduire. Au vu de la gravité de la situation, illustrée notamment par les trois évènements évoqués ci-dessus, je vous serais reconnaissant de communiquer les informations dont vous disposez sur l’ampleur de ces réseaux et des menaces associées et de me dire quelles mesures concrètes fortes vous envisagez visant à combattre ces groupes violents afin de mettre en cohérence vos paroles récentes et vos actes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Pierre Laurent

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Prolongement de la Ligne 10 du métro

C’est un projet structurant majeur pour les usagers - Par / 10 mai 2022

Les courriers officiels Situation du collège Albert Cron du Kremlin Bicêtre

Il est impossible d’enseigner et d’apprendre avec de tels effectifs ! - Par / 7 octobre 2021

Les courriers officiels Tribunal spécial pour le Liban

De la nécessité de remédier à une situation inacceptable - Par / 13 juillet 2021

Les courriers officiels Le dispositif actuel n’est pas satisfaisant

Parcours de sortie de la Prostitution - Par / 1er juillet 2021

Les courriers officiels Une prise de position incompréhensible

Au sujet du communiqué de l’Assemblée parlementaire de la francophonie sur le Tchad - Par / 27 avril 2021

Les courriers officiels Gardons la spécificité de la pédopsychiatrie !

Non à la fusion de la Fondation Vallée avec le GH Paul Guiraud de Villejuif - Par / 8 avril 2021

Les courriers officiels Où sont les lits ?

Courrier au Directeur de l’ARS Ile-de-France - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels Une procédure politique maquillée en procès de droit commun

La France doit appuyer la lutte des Marocains en faveur d’un respect des droits humains - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels 30 % des salariées ont déjà subi du harcèlement ou une agression sexuelle sur leur lieu de travail

Violences sexuelles et sexistes au travail-Ratification de la convention de l’OIT - Par / 4 mars 2021

Administration