Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Quand l’avenir d’un collège public est incertain

Collège Montaigne de Vannes -

Par / 8 décembre 2015

Courrier au Président du Conseil départemental du Morbihan

Monsieur le Président,

Je souhaite attirer votre attention sur l’avenir du collège Montaigne de Vannes.

Depuis déjà quelques mois, des rumeurs de fermeture de cet établissement public circulent, dans la plus grande confusion, suscitant des inquiétudes légitimes de la part des élèves, de leurs familles et de l’équipe enseignante en place.

Certes, cet établissement, situé dans un quartier populaire, a perdu en effectif, en accueillant environ 200 élèves pour 750 places. Toutefois, cette situation résulte de plusieurs facteurs indépendants du collège qui ont amoindri son attractivité. Au-delà des suppressions de la carte scolaire, ce collège public a pâti d’une grande concurrence des établissements privés voisins proposant des options valorisantes mais aussi d’un aménagement territorial discutable du secteur de Kercado.

Pourtant, cet établissement joue pleinement son rôle. Il est un collège public de proximité avec presque cent externes sur deux-cents élèves, des options sportives, l’enseignement de l’anglais, de l’allemand, de l’espagnol, de l’italien, du latin. Il dispose également d’une classe « Ulis » et d’une section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa), avec un système de passerelles d’un dispositif à l’autre tout à fait innovant. Implanté dans son quartier dont il est un centre de vie important, ses bâtiments ont été rénovés récemment offrant des conditions d’enseignement agréables pour tous. Il est proche d’équipements sportifs de qualité et dispose de moyens supplémentaires pour soutenir les élèves en difficulté (REP), en liaison avec les écoles maternelles, primaires du quartier.

Par ailleurs, le collège Montaigne représente la présence d’un service public structurant dans le quartier populaire de Kercado qui a besoin de rénovation et d’une redynamisation. La fermeture fragiliserait tout le réseau éducatif, en particulier les écoles maternelles et primaires et précipiterait la relégation de ce quartier d’habitat social. Aujourd’hui, encore plus qu’hier, nous avons besoin d’établissements scolaires publics qui offrent à tous un enseignement de qualité, pour favoriser la mixité, la réussite de tous et l’épanouissement de notre jeunesse.

C’est pourquoi, je compte sur votre bienveillance pour surseoir à cette situation et préciser les intentions du Conseil Départemental pour assurer non seulement le maintien de ce collège mais aussi son développement en renforçant et en élargissant son offre de formation. Vous pouvez, j’en suis sûr, lui permettre de repartir avec le concours de l’Éducation Nationale.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels L’impact de cette mesure est insuffisament pris en compte

Instauration d’un jour de carence pour les fonctionnaires - Par / 5 décembre 2017

Les courriers officiels 1,5 milliards d’économie sont demandés aux offices HLM

Situation des bailleurs sociaux dans les Côtes d’Armor - Par / 16 novembre 2017

Les courriers officiels Cinq priorités pour la région Hauts-de-France

Plan d’urgence et de convergence proposé par les cinq parlementaires communistes du Nord et du Pas-de-Calais - Par / 14 novembre 2017

Les courriers officiels Libérez Salah Hamouri !

Courrier au Président de la République - Par / 7 septembre 2017


Bio Express

Michel Le Scouarnec

Ancien sénateur du Morbihan
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 25 septembre 2011
En savoir plus
Administration