Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Site de Vaujours : une autorité indépendante doit controler la sureté nucléaire du site.

Par / 7 juillet 2016

Courrier commun envoyé à la ministre de l’environnement par les sénateurs Michel Billout, Gilbet Roger et la sénatrice Aline Archimbaud.

Madame la ministre,

Nous nous permettons de vous solliciter au sujet du Fort de Vaujours, ancienne fortification militaire, située à cheval sur les départements de la Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne. La majeure partie du site (30 hectares) a été rachetée en 2010 au CEA par la société BPB Placo, filiale du groupe Saint-Gobain, qui a pour projet imminent d’y réaliser une carrière de gypse à ciel ouvert. Nous avions déjà rencontré le 15 juin 2015 des membres de votre cabinet pour évoquer ce dossier.

JPEGLa commission de Suivi de Site (CSS) du projet, dont nous vous remercions d’avoir permis la création, s’est réunie le 23 juin dernier à la sous-préfecture du Raincy. A cette occasion, Placoplatre a annoncé qu’un maître d’œuvre, la société Artélia, avait été désigné, ce qui pennet d’envisager un redéploiement des travaux de démolition et de désamiantage vers la mi-septembre. L’ASN a également présenté son avis du 3 juin 2016 sur le suivi radiologique des opérations de dépose des canalisations sur le secteur de Vaujours. Nous espérons que l’ASN aura tous les crédits nécessaires de l’Etat pour pouvoir achever sa mission de contrôle sur le site.

Lors de cette réunion, nous avons proposé qu’une autorité indépendante - autre que l’ASN, qui contrôle la sûreté nucléaire - puisse être désignée par le préfet pour faire l’expertise des autres pollutions présentes sur le site (présence d’explosifs en subsurface, de métaux lourds et de produits chimiques). Nous souhaitons également que le calendrier des travaux soit respecté pour qu’il n’y ait pas de décalage entre les démolitions et l’exploitation de la carrière de gypse.

Aussi, Madame la ministre, nous souhaiterions vous rencontrer vous ou un membre de votre cabinet afin d’évoquer plus longuement cette proposition. Notre collègue député Pascal Popelin, qui suit également le dossier, se joindrait à ce rendez-vous.

Votre secrétariat peut nous contacter au 01 42 34 36 86 afin de convenir d’une
date de rendez-vous.

En vous remerciant de l’intérêt que vous continuez à porter à ce dossier, nous vous prions de recevoir, Madame la ministre, nos salutations les meilleures.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels La rémunération des banques pour l’émission des titres de dettes

Budget de la Sécurité Sociale - Courrier au Président de l’ACOSS - Par / 13 novembre 2018

Les courriers officiels Psychiatrie en Côtes-d’Armor : situation d’urgence

Courrier à Madame la Ministre des Solidarités et de la santé - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Ces lieux sont indispensables pour recueillir et libérer la paroles des femmes

Situation des lieux d’accueil et d’écoute des Femmes victimes de violence - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Pour la réouverture des négociations

Transfert des salariés du RSI vers le Régime Général - Par / 7 septembre 2018

Les courriers officiels Des propos d’une extrême gravité qui bafouent les lois de la République

Saisine du CSA suite à l’homélie de l’archevêque d’Avignon diffusée sur France Culture le 15/07 - Par / 23 juillet 2018

Les courriers officiels À quand des actions concrètes de la part du gouvernement français ?

Publication de la base de données de l’ONU sur les entreprises liées à la colonisation israélienne - Par / 28 juin 2018

Les courriers officiels La Direction de l’APHP s’entête dans son projet malgré l’opposition

Décision de l’APHP de transférer la greffe hépatique de l’hôpital Henri Mondor de Créteil - Par / 31 mai 2018

Les courriers officiels Les lits vont être fermés faute..de personnels !

Fermeture de lits d’hospitalisation en psychiatrie aux Hôpitaux de Saint-Maurice - Par / 17 mai 2018

Les courriers officiels Gestion de la dette de l’assurance chômage

Les pouvoirs publics doivent demander des comptes au nom de l’intérêt général - Par / 7 mai 2018

Administration