Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Un combat médical et emblématique d’une lutte contre l’impunité

Le Docteur Mukwege doit être mis sous la protection de la MONUSCO -

Par / 10 septembre 2020

Lettre à M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur la situation du Docteur Denis Mukwege bénéficiaire du prix Nobel de la Paix en 2018.

Ce dernier œuvre depuis des années avec courage et talent à l’amélioration de la prise en charge médicale et psychologique des femmes et des filles victimes de viols.
Ces crimes se déroulent dans un pays, la République Démocratique du Congo (RDC), qui est l’objet d’un pillage sans nom effectué par des multinationales, des groupes armés locaux et des puissances extérieures, bien souvent frontalières. Les conséquences de ces violences ont fait depuis le milieu des années 1990 des millions de morts sans parler des blessés, faisant de ce conflit un des plus meurtriers, si ce n’est le plus meurtrier, depuis la seconde guerre mondiale.

C’est dans ce contexte qu’interviennent les menaces de mort à son encontre, qui sont à prendre avec le plus grand sérieux et doivent être traitées en conséquence. Une mobilisation en ce sens, dont je suis partie prenante, se fait jour dans le monde entier et exige la mise en sécurité internationale en urgence du Docteur Denis Mukwege, de sa famille et de l’hôpital Panzi par une brigade de la Mission de l’Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Car le combat du Docteur Mukwege n’est pas seulement médical. Il est aussi emblématique d’une lutte contre l’impunité de crimes innombrables en RDC depuis des décennies.

Cette impunité doit cesser.

Comme le préconise depuis 2010 le rapport Mapping du Haut-commissariat aux droits de l’homme de l’ONU, la justice congolaise, la cour africaine des droits de l’homme et des peuples ainsi que la justice internationale doivent poursuivre les responsables de ces crimes de masse sous peine de se discréditer.

Dans un premier temps je vous serais reconnaissant, Monsieur le Ministre, de m’indiquer ce que vous comptez faire en vue de la mise en place de la brigade de la MONUSCO au bénéfice du Docteur Mukwege.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels L’expulsion vers la Turquie de Mehmet Yalcin, militant kurde, met sa vie en danger

Courrier de Laurence Cohen et Pierre Laurent au Ministre des Affaires étrangères - Par / 18 septembre 2020

Les courriers officiels Il est urgent de reconnaître cette profession

Reconnaissance urgente pour la profession de sage-femme - Par / 31 juillet 2020

Les courriers officiels Non à la suppression de lits et à la privatisation de la psychiatrie !

Courrier à la Directrice de l’Hôpital Albert Chenevier de Créteil - Par / 16 juin 2020

Les courriers officiels L’État ne peut rester indifférent

Situation très difficile dans les foyers de travailleurs migrants - Par / 18 mai 2020

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels Le capital financier doit être prélevé, pas les salariés

Participation de 30 millions d’euros de l’ANCV au Fonds de Solidarité - Par / 29 avril 2020

Les courriers officiels Augmenter une offre de soins pérenne

Utilisation des hôpitaux de l’Hôtel-Dieu et du Val-de-Grace à Paris - Par / 23 avril 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Administration