Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

réouverture de 130 hébergements provisoires, au Fort de Nogent, sans aucune concertation.

Par / 17 octobre 2007

Lettre à Madame Christine Boutin
Ministre du logement et de la Ville

Madame la Ministre,

Lors de votre venue ce jour au Fort de Nogent, vous avez convenu du manque de concertation en amont de l’installation de 130 places d’hébergement provisoire destinées aux personnes sans domicile fixe de Paris sur ce site.

Comme en février dernier, les élus de la République que nous sommes et la population de Fontenay ont été mis devant le fait accompli. Depuis la réouverture du site, aucun courrier, aucune demande de rencontre de la part de votre ministère, ni de la préfecture ne nous ont associés à ce dispositif. C’est mal connaître les Fontenaysiens que de ne pas leur avoir fait confiance quant à la tolérance et la tradition d’accueil dont ils font montre depuis longtemps.

Fontenay et sa population s’honorent d’avoir une politique de solidarité envers les plus démunis.
Nous soutenons « La Halte Fontenaysienne », structure implantée sur notre territoire au cœur d’un quartier pavillonnaire et qui domicilie, accueille, accompagne plus de 300 personnes sans domicile.
Nous participons à la gestion d’un « Hôtel Social » de 32 chambres conventionnées par l’Etat.
Depuis plus d’un an, notre ville a vu un Hôtel de tourisme transformé, sans agrément, par son propriétaire en chambres pour 60 familles avec enfants, sans solution d’hébergement, et placées par le SAMU Social de Paris, L’Aide Sociale à l’Enfance de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne.
Nous nous félicitons de mettre en œuvre, avec les Fontenaysiens, une politique de mixité sociale et d’aide aux personnes les plus fragilisées.
Plus de 30 % des logements de notre commune relèvent du parc social conventionné.

Vous comprendrez que l’exigence d’une table ronde, que je vous remercie d’avoir acté publiquement, était le minimum pour que ce dispositif puisse cohabiter en harmonie sur notre territoire.

Pour autant, je resterais vigilant, car si je ne remets nullement en cause la nécessité pour l’Etat de répondre à sa mission de protection en mettant à l’abri de la rue les personnes qui n’ont pas de toit, je sais aussi d’expérience que la solution pour cette population ne passera que par un hébergement pérenne.

Ce qui pose la question de la construction de logements en nombre suffisant partout, de l’application de la loi SRU et de la loi de REQUISITON de logements vacants que le Gouvernement ne fait pas appliquer, l’arrêt des expulsions locatives qui excluent et jettent à la rue de nombreuses familles, l’instauration d’un MORATOIRE est une décision qui peut être prise rapidement.

Personne ne se construit, ne s’insère dans une société qui ne le reconnaît pas. Or aujourd’hui, « journée mondiale du refus de la misère », il n’est pas acceptable que des hommes, des femmes, des enfants, où qu’ils soient sur notre territoire, n’aient accès à ce droit fondamental qu’est le logement, élément incontournable de cette reconnaissance.

Recevez, Madame la Ministre, mes salutations distinguées.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Prendre des mesures concrètes et fortes visant à combattre les groupes violents d’extrême-droite

Il est impossible de laisser se banaliser des actes violents motivés par des théories racistes - Par / 25 mai 2022

Les courriers officiels Prolongement de la Ligne 10 du métro

C’est un projet structurant majeur pour les usagers - Par / 10 mai 2022

Les courriers officiels Situation du collège Albert Cron du Kremlin Bicêtre

Il est impossible d’enseigner et d’apprendre avec de tels effectifs ! - Par / 7 octobre 2021

Les courriers officiels Tribunal spécial pour le Liban

De la nécessité de remédier à une situation inacceptable - Par / 13 juillet 2021

Les courriers officiels Le dispositif actuel n’est pas satisfaisant

Parcours de sortie de la Prostitution - Par / 1er juillet 2021

Les courriers officiels Une prise de position incompréhensible

Au sujet du communiqué de l’Assemblée parlementaire de la francophonie sur le Tchad - Par / 27 avril 2021

Les courriers officiels Gardons la spécificité de la pédopsychiatrie !

Non à la fusion de la Fondation Vallée avec le GH Paul Guiraud de Villejuif - Par / 8 avril 2021

Les courriers officiels Où sont les lits ?

Courrier au Directeur de l’ARS Ile-de-France - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels Une procédure politique maquillée en procès de droit commun

La France doit appuyer la lutte des Marocains en faveur d’un respect des droits humains - Par / 17 mars 2021


Bio Express

Jean-François Voguet

Ancien sénateur du Val-de-Marne
Membre de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication
Elu le 29 septembre 2004
En savoir plus
Administration