Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les débats

La mise en place d’une filière industrielle complète et publique est nécessaire

La France peut-elle devenir un champion de l’énergie hydrogène ? -

Par / 18 novembre 2020

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, nous remercions tout d’abord le groupe du RDSE d’avoir proposé l’organisation de ce débat sur l’hydrogène, qui nous donne l’opportunité d’insister sur l’importance du développement et du maintien de l’industrie sur notre territoire.

Si l’hydrogène comme alternative et comme moyen de réduire l’empreinte carbone des carburants est prometteur, il pose encore un certain nombre de questions. Dans le secteur de l’aviation par exemple, son poids risque d’entraîner une réduction du nombre de passagers et donc une hausse du coût des billets. D’autres questions se posent en ce qui concerne l’automobile et le train.

Aussi, pour que la France devienne un champion de l’hydrogène, des investissements massifs doivent être réalisés. Surtout, une filière industrielle complète et publique doit impérativement être constituée, tant en termes de recherche et de développement que de production et de réalisation d’installations.

La constitution d’une filière publique est nécessaire pour éviter un gaspillage de l’argent public. C’est d’autant plus le cas que, à l’heure actuelle, la production d’hydrogène est majoritairement réalisée à partir de gaz naturel, une tonne d’hydrogène étant produite pour dix tonnes de CO2 émis. De fait, pour produire de l’hydrogène de façon décarbonée, il serait nécessaire en l’état actuel de relancer la filière nucléaire.

Seule la mise en place d’une filière industrielle complète permettra de faire de l’hydrogène une alternative aux carburants véritablement avantageuse, que ce soit pour l’environnement, pour notre souveraineté, pour le développement de nos territoires ou la création d’emplois.

Dès lors, madame la secrétaire d’État, au-delà des 2 milliards d’euros prévus d’ici à 2025 dans le plan de relance, quelle stratégie industrielle intégrée comptez-vous mettre en place pour que naisse une véritable filière stratégique et de services permettant de produire de l’hydrogène de manière propre ? Sur quel opérateur allez-vous vous appuyer pour la construire ?

Mme la présidente. La parole est à Mme la secrétaire d’État.

Mme Bérangère Abba, secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique, chargée de la biodiversité. Monsieur le sénateur Fabien Gay, la France a la conviction que l’hydrogène produit par électrolyse sera, dans les années à venir, un vecteur clé de décarbonation du secteur industriel, en particulier pour développer et déployer des solutions de mobilité lourde sans émission.

Les 7 milliards d’euros de soutien public d’ici à 2030 vont permettre d’alimenter une stratégie d’offre et de demande équilibrée.

D’une part, la stratégie nationale de l’hydrogène permettra de soutenir les industriels français sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière – électrolyseurs, piles à combustible, constructeurs de véhicules pour la mobilité lourde, systèmes sous-jacents… – afin qu’ils puissent mettre sur le marché des systèmes fiables, robustes, performants et produits à des cadences industrielles.

D’autre part, et en parallèle, la stratégie nationale a pour ambition de soutenir le déploiement, sur le territoire, d’infrastructures de production et de distribution d’hydrogène pour décarboner l’industrie et la mobilité lourde.

Les outils mis en place dans le cadre de cette stratégie visent donc à soutenir l’industrialisation des composants clés sur le territoire, notamment celle des électrolyseurs, ainsi que le déploiement des solutions à un rythme compatible avec les acteurs français, tout en donnant à ces derniers de la visibilité. Par exemple, les appels à projets Écosystèmes territoriaux de l’Ademe prévoient une éligibilité progressive de certains segments de mobilité, comme les camions.

Enfin, un appel à projets Briques technologiques et démonstrateurs destiné à soutenir l’innovation a été lancé le 14 octobre. Financé à hauteur de 350 millions d’euros, il vise à développer et à améliorer les composants et les systèmes liés à la production et au transport de l’hydrogène. Il permettra aussi de soutenir des pilotes et des démonstrateurs à grande échelle sur le territoire national. Un appel à projets pour développer des écosystèmes territoriaux de l’hydrogène a également été lancé le 14 octobre. Financé à hauteur de 275 millions d’euros, il permettra de soutenir des investissements dans la production et la distribution d’hydrogène décarboné.

Mme la présidente. La parole est à M. Fabien Gay, pour la réplique.

M. Fabien Gay. Je vous remercie pour votre réponse, madame la secrétaire d’État, mais je pense que nous devrons poursuivre ce débat, parce que vous n’avez pas vraiment répondu à mes questions qui étaient pourtant précises.

Ainsi, le Président de la République a nommé un haut-commissaire au plan qui doit travailler sur la question de la souveraineté industrielle. Va-t-il travailler sur la filière hydrogène ?

Ensuite, allez-vous construire une filière industrielle, dans laquelle le secteur public aura toute sa place, alors que vous êtes justement en train de démanteler les grandes entreprises publiques comme EDF ou Engie, celle-ci devant même, malheureusement, être privatisée ?

Les dernieres interventions

Les débats Un vrai débat entre deux projets de société

Le partage du travail : un outil pour le plein-emploi ? - Par / 6 janvier 2022

Les débats Aucune cause profonde des migrations n’est traitée

Conseil européen des 16 et 17 décembre 2021 - Par / 8 décembre 2021

Les débats Le Président de la République veut plateformiser l’État

Situation des comptes publics et réforme de l’État - Par / 1er décembre 2021

Les débats L’école a besoin d’un réinvestissement massif

Éducation, jeunesse : quelles politiques ? - Par / 1er décembre 2021

Les débats Ce sont les inégalités qui mûrissent depuis des décennies

Situation économique, sociale et sanitaire dans les outre-mer - Par / 1er décembre 2021

Les débats Le mal-être des professionnels de la justice comme des forces de l’ordre doit être entendu

Quel bilan de l’action du Gouvernement en matière de justice et de sécurité ? - Par / 30 novembre 2021

Les débats Ce gouvernement a décidé d’aller le plus loin possible dans la surveillance et le contrôle des populations

Quel bilan de l’action du gouvernement en matière de justice et de sécurité ? - Par / 30 novembre 2021

Les débats La désindustrialisation se poursuit depuis 2017

Perte de puissance économique de la France et ses conséquences sur la situation sociale et le pouvoir d’achat - Par / 30 novembre 2021

Les débats Mettons l’économie au service de l’humain

Perte de puissance économique de la France et ses conséquences sur la situation sociale et le pouvoir d’achat - Par / 30 novembre 2021

Les débats En Guyane, le mercure détruit la biodiversité et empoisonne les peuples autochtones

Quelle action de la France pour prendre en compte l’enjeu environnemental ? - Par / 30 novembre 2021

Les débats Nous avons besoin d’un vaste programme d’investissements publics

Quelle action de la France pour prendre en compte l’enjeu environnemental ? - Par / 30 novembre 2021

Les débats Les dépenses de la DECI représentent parfois jusqu’à la totalité du budget d’investissement du mandat

Contribution des politiques d’appui aux collectivités à l’aménagement et la cohésion des territoires - Par / 30 novembre 2021

Les débats Les maires ont du mal à savoir qui fait quoi en matière d’ingénierie

Contribution des politiques d’appui aux collectivités à l’aménagement et la cohésion des territoires - Par / 30 novembre 2021

Les débats Le gouvernement n’a pas répondu aux attentes des collectivités territoriales

Contribution des politiques d’appui aux collectivités à l’aménagement et la cohésion des territoires - Par / 30 novembre 2021

Administration