Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions d’actualité

Avec le vote de la loi, le contrôle de l’action du gouvernement est constitutionnellement l’autre grande prérogative du Sénat. Celle-ci s’exerce notamment au travers des questions d’actualités (deux jeudis par mois), des questions orales, avec ou sans débat, et des questions écrites.

Lire la suite

A Strasbourg, on assiste désormais à des atteintes inadmissibles à la liberté d’expression

Par / 2 avril 2009

Monsieur le premier ministre, il est temps de rappeler aux militaires américains et aux responsables de la sécurité du président des Etats-Unis que Strasbourg n’est pas Bagdad.

Les mesures inouïes de contrôle de la population qu’ils ont imposées, selon leurs détestables habitudes en la matière, sont insupportables ! Vous avez eu la faiblesse de les accepter.

Comment le gouvernement peut-il justifier le blocus de la ville de Strasbourg qui s’organise ? Comment justifiez-vous la démesure des atteintes à la liberté de circuler imposées à la ville de Strasbourg et à ses habitants ?

- La totalité des écoles primaires fermées vendredi.

- 12 lycées et 11 collèges fermés vendredi et samedi.

- l’université fermée depuis une semaine pour empêcher les rassemblements d’étudiants.

- Une quinzaine d’avenues, boulevards, places et rues vidées de leurs véhicules et de toute circulation.

- Des déviations sur 6 autoroutes de transit régional et international, avec un impact sur la circulation jusqu’à Nancy, Besançon et Bale.

- Des dizaines de milliers d’habitants de Strasbourg soumis à laissez-passer pour circuler à pied dans les zones orange et rouge.

- Des fouilles à la gare de l’Est.

Et pire encore, depuis la semaine dernière, on assiste désormais à des atteintes inadmissibles à la liberté d’expression qui couvrent de ridicule leurs auteurs :
approuvez-vous l’irruption illégale de policiers aux domiciles de personnes qui avaient pavoisé leur fenêtre de drapeaux pour la paix. Et la demande non moins illégale que les gens enlèvent ces drapeaux.

Cautionnez-vous la systématisation de contrôles d’identité harcelant contre toutes les personnes arborant des signes pacifistes ou d’opposition à l’OTAN ! Eh bien, sachez que pour notre part nous encourageons à porter ces insignes et nous appelons nos concitoyens à pavoiser pour la paix !

A Strasbourg, la liberté de manifester est mise en cause avec le refus répété de la préfecture d’autoriser un parcours décent pour la manifestation anti-OTAN. Est-ce croyable ? La préfecture voulait carrément diriger cette manifestation vers l’Allemagne !

Monsieur le premier ministre, comptez-vous résister un peu aux injonctions américaines ? Que comptez vous faire pour rétablir les conditions élémentaires d’exercice des libertés constitutionnelles d’un peuple républicain lors de ce sommet ?

Notre groupe a exprimé à maintes reprises son opposition à l’OTAN. Oui nous sommes opposés au retour de la France dans le commandement intégré qui entraîne notre pays dans une dérive belliciste atlantiste contraire à l’intérêt national et européen. L’envoi de 150 gendarmes en Afghanistan, dont nous devrions plutôt retirer toutes nos forces, illustre la réalité de cette spirale du suivisme dans les aventures des Etats-Unis.

Monsieur le 1er ministre, après cet alignement, allez-vous rééquilibrer la position de votre gouvernement lors du sommet Union européenne / Etats-Unis qui se tiendra dimanche 5 avril à Prague ?

Ou bien allez-vous soutenir le projet de « grand marché transatlantique de la concurrence libre et non faussée sans entraves » que l’Union européenne prépare dans le dos des citoyens avec les Etats-Unis ? Quand comptez vous demander aux Français leur avis sur ce nouveau projet de déréglementation mondiale qui contredit les gesticulations prétendument régulatrices au G20.

Avec

- l’alignement de la France sur l’OTAN,

- l’enterrement de toute défense européenne indépendante par le Traité de Lisbonne,

- la dilution de l’Europe dans un grand marché transatlantique ;

Que reste-t-il, monsieur le 1er Ministre, de la souveraineté du peuple qui fonde la République et commande sans partage à ses armes ?

Les dernieres interventions


Bio Express

Jean-Luc Mélenchon

Ancien sénateur de l'Essonne
Elu le 28 septembre 1986
En savoir plus
Administration