Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions d’actualité

Avec le vote de la loi, le contrôle de l’action du gouvernement est constitutionnellement l’autre grande prérogative du Sénat. Celle-ci s’exerce notamment au travers des questions d’actualités (deux jeudis par mois), des questions orales, avec ou sans débat, et des questions écrites.

Lire la suite

Une fois encore, les plus riches seront épargnés et les plus modestes paieront !

Plan d’austérité -

Par / 10 novembre 2011
Une fois encore, les plus riches seront épargnés et les plus modestes paieront !
Une fois encore, les plus riches seront épargnés et les plus modestes paieront !

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.
Une fois encore, à l’inquiétude des Français, vous répondez par un nouveau plan d’austérité !

Aux ordres des agences de notation, votre Gouvernement se soumet aussi aux injonctions du G 20 de Cannes imposant aux peuples européens la dictature des marchés financiers et la mise sous tutelle des Etats !

Vous prétendez, au nom d’une juste répartition des efforts entre tous les Français, défendre le modèle social de notre pays et atteindre le retour à l’équilibre des comptes en 2016.

Monsieur le Premier Ministre, certains salueront votre volontarisme, mais l’examen détaillé des mesures annoncées contredit tous les objectifs assignés de cet énième plan d’austérité.

Une fois encore, les plus riches seront épargnés, les plus modestes paieront !
Votre plan, ce sont 2 milliards d’ISF en moins pour les très riches et 2 milliards d’impôt sur le revenu en plus pour ceux qui ne vivent que de leur travail !

Ce nouveau tour de vis imposé aux Français va aggraver la situation des 8,2 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, aux salariés modestes, pesant sur la consommation, pourtant un des moteurs de la croissance !
Et vous vous attaquez aussi aux collectivités locales, pleinement engagées dans la solidarité et la lutte contre les exclusions !

Monsieur le Premier Ministre, les banques françaises, pour le bonheur de leurs actionnaires, ont réalisé 11 milliards d’euros de bénéfices au premier semestre 2011, preuve que la crise ne frappe pas de la même manière les puissants et les humbles.

Votre Gouvernement va imposer (c’est le mot juste) une nouvelle saignée à un corps déjà exsangue.

M. Borloo a, de manière pertinente, fait remarquer qu’en vingt ans, les revenus du capital avaient progressé de 300 %, soit 10 fois plus que les revenus du travail !
Quand allez vous décider de mettre enfin à contribution, à hauteur de leurs capacités, les détenteurs de gros patrimoines, les banquiers, assureurs et autres fonds spéculatifs fauteurs de crise, les plus grandes entreprises, revenir sur les cadeaux faits, par milliards d’euros, sans contrepartie, depuis 2002 et plus encore 2007 ?

Rétablissez de suite l’impôt de solidarité sur la fortune et n’attendez pas 2013 pour supprimer définitivement le bouclier fiscal !

Les dernieres interventions

Administration