Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Avenir des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (RASED) et des missions de leurs personnels

Par / 21 août 2008

Madame Eliane Assassi attire l’attention de Monsieur le ministre de l’éducation nationale sur les inquiétudes exprimées par les rééducateurs de l’éducation nationale, les personnels spécialisés, les enseignants, les parents d’élèves, quant à l’avenir des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (RASED) et des missions de leurs personnels.

Elle rappelle que ces réseaux ont été créés pour répondre aux besoins particuliers de tous les élèves des écoles maternelles et élémentaires qui rencontrent des difficultés scolaires. Leur mission est d’assurer sur le temps scolaire et, en étroite collaboration avec les enseignants des classes, des actions de prévention et de remédiation.

Elle souligne que ce dispositif -qui ne saurait être réduit à du soutien scolaire- mobilise des professionnels dont la spécialité est d’appréhender l’élève dans toutes ses dimensions affectives, cognitives, psychologiques, relationnelles et sociales. C’est ainsi que les RASED sont constitués de trois catégories professionnelles : les enseignants spécialisés chargés de l’aide pédagogique (les maîtres d’adaptation), les enseignants spécialisés chargés de l’aide rééducative (les rééducateurs) et les psychologues.

Les RASED permettent d’une part d’analyser de façon approfondie les difficultés de l’élève dans les domaines des comportements ou des apprentissages et d’autre part de rechercher, avec l’équipe enseignante, les réponses les mieux adaptées aux situations particulières.

Aujourd’hui, ces réseaux - lorsqu’ils fonctionnent avec une équipe complète et qualifiée sur un secteur permettant un travail de proximité et relationnel de qualité auprès des parents, des enseignants des élèves - sont reconnus comme indispensables et efficaces par les partenaires de l’école, notamment les parents d’élèves. Pourtant, l’avenir de ces dispositifs semble menacé, au niveau national, singulièrement s’agissant de leurs moyens : diminution importante du nombre de postes spécialisés, formation et stages insuffisants, réorganisation de la semaine...

Or, elle estime qu’il est indispensable que les RASED puissent continuer à remplir leurs missions dans toutes les écoles maternelles et élémentaires et répondre ainsi à la nécessaire lutte contre l’échec scolaire.

C’est pourquoi elle lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles sont les décisions concrètes qu’il envisage de prendre afin de maintenir et de renforcer ce dispositif d’aides spécialisées de l’éducation nationale en faveur d’élèves rencontrant des difficultés scolaires lesquelles nécessitent des approches différenciées, pluriprofessionnelles et concertées.

Question publiée au Journal Officiel du 10/04/08.

Réponse du Ministère de l’éducation nationale publiée dans le JO Sénat du 21/08/2008 - page 1666.

La durée de l’enseignement scolaire dans le premier degré est désormais fixée à vingt-quatre heures hebdomadaires dispensées à tous les élèves auxquelles s’ajoutent deux heures au maximum d’aide personnalisée en très petits groupes pour les élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages.

Ces deux heures, dégagées dans l’emploi du temps des enseignants, viennent renforcer l’action des maîtres et la différenciation pédagogique qu’ils mettent en oeuvre dans la classe dans le cadre des PPRE (programmes personnalisés de réussite éducative) avec, le cas échéant, la participation d’autres maîtres, notamment les enseignants spécialisés.

Il s’agit de proposer une réponse adaptée à chaque élève. Dans ce nouveau contexte, le rôle des enseignants qui exercent dans les RASED devra évoluer. Il conviendra notamment que l’action de ces personnels soit mieux centrée sur les écoles où le nombre et la nature des difficultés rencontrées par les élèves sont plus importants qu’ailleurs.

Cela aura, en outre, l’avantage d’éviter une dispersion inutilement coûteuse et de cibler les interventions spécialisées sur la plus grande difficulté. Concernant la formation, il y a eu en 2004 une profonde modification, celle-ci n’a plus la forme théorique qu’elle avait et est devenue aujourd’hui une formation en alternance plus individualisée et plus proche de la réalité des situations d’exercices.

Les recteurs disposent des moyens financiers à la mise en oeuvre des formations de spécialisation. Ces moyens sont ainsi gérés au plus près des besoins locaux selon des priorités qui mettent en avant les exigences de spécialisation liées à la prise en charge du handicap avant toute autre.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Situation des étudiants expérimentant la réforme de la première année d’études médicales

Question écrite à la Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation - Par / 25 février 2021

Les questions écrites Rendre publics au plus vite les textes d’application d’un accord de coopération monétaire qui concerne 130 millions d’Africains

Accord de coopération monétaire entre la France et l’ Union économique et monétaire ouest-africaine - Par / 24 février 2021

Les questions écrites Réforme des APL

La précarité des jeunes explose ! - Par / 24 février 2021

Les questions écrites Implication des professionnels de santé dans la campagne de vaccination contre la covid-19

Question écrite au Ministre des solidarités et de la santé - Par / 18 février 2021

Les questions écrites Assurance chômage de La Poste

Anciens salariés précarisés - Par / 16 février 2021

Les questions écrites Prise en charge des soins psychologiques par la sécurité sociale

Question écrite au Ministre des Solidarités et de la Santé - Par / 11 février 2021

Les questions écrites Pour une aide sans dépendance au conjoint.

Allocation aux adultes handicapés en couple - Par / 11 février 2021

Les questions écrites Encadrement du « Dropshipping »

Question écrite au ministre de l’économie, des finances et de la relance - Par / 4 février 2021

Les questions écrites Rapport indépendant sur la politique sociale et l’emploi au sein d’Amazon France

Question écrite à la ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion - Par / 4 février 2021

Les questions écrites Contrôles au faciès

Mise en demeure de l’État - Par / 1er février 2021

Les questions écrites La France doit prendre ses responsabilités en matière de désarmement nucléaire

Entrée en vigueur du traité d’interdiction des armes nucléaires - Par / 28 janvier 2021

Les questions écrites Moyens de l’Inspection du travail et entraves à l’exercice de son autorité

Question écrite à la Ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion - Par / 28 janvier 2021

Les questions écrites Moyens de communication du ministère de l’Éducation nationale

Question écrite au ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports - Par / 28 janvier 2021

Les questions écrites Déploiement des Maisons France Services

Question écrite à la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales - Par / 28 janvier 2021

Les questions écrites Les deux organismes doivent pouvoir perdurer.

Projet de fusion de l’office national d’indemnisation des accidents médicaux et du fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante - Par / 28 janvier 2021

Les questions écrites Suppressions de lits

Restructuration de l’offre hospitalière - Par / 25 janvier 2021

Les questions écrites Souffrance étudiante

Empêcher de nouveaux suicides - Par / 18 janvier 2021

Les questions écrites Sauvons le 3919

Modification du numéro dédié aux femmes victimes de violences - Par / 14 janvier 2021

Les questions écrites Crise sanitaire et hausse du nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active

Question au Ministre des Solidarités et de la Santé - Par / 14 janvier 2021

Les questions écrites Programme « Union européenne pour la santé »

Question écrite au Premier Ministre - Par / 14 janvier 2021

Administration