Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Dégradation des conditions de travail des Agents du Trésor Public

Par / 5 avril 2007

Robert Bret attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie sur la considérable dégradation des conditions de travail des agents de Trésor Public consécutive à la multiplicité des réformes, notamment celles du 7 juillet 2005.

En effet, les restructurations du réseau du Trésor Public, les modifications des outils de travail comme des procédures aboutissent à une désorganisation totale des services auxquelles s’ajoutent de nombreuses suppressions d’emplois.
Parallèlement, la modification des actes de gestion affecte personnellement les agents de tous grades, qu’il s’agisse de la modification des conditions d’avancement des catégories B et C ou de celle des règles de mutation de la catégorie A.

Autant de faits qui plongent les agents du Trésor public dans un profond désarroi et menacent le dernier service public de proximité.

Or, il estime que cette situation va aller de mal en pis avec l’application des dernières mesures qui concernent la suppression de 970 emplois en 2007 puis d’autant en 2008.

Face à cette insécurité professionnelle, il l’informe que les agents du Trésor Public sont demandeurs de l’ouverture rapide de négociations. Il lui demande donc de bien vouloir accéder à cette requête eu égard la légitime exaspération des intéressés.

Réponse du Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie JO Sénat du 05/04/2007

Conformément aux orientations ministérielles, la direction générale de la comptabilité publique (DGCP) s’est engagée résolument dans des objectifs de modernisation détaillés dans son contrat pluriannuel de performance pour la période 2006-2008. Ce contrat prévoit en effet 2 740 non-remplacements de départs à la retraite sur cette période, dont 970 au titre de l’année 2007, parce que les gains de productivité réalisés par le Trésor public le permettent.

Ces gains de productivité résultent notamment des nouvelles technologies qui permettent de dématérialiser progressivement les flux comptables et financiers entre le Trésor public et les collectivités et établissements publics locaux de même que le paiement de l’impôt.

D’ores et déjà, près de la moitié du montant des impôts des ménages est collectée de façon dématérialisée. Ces gains de productivité proviennent également de la réorganisation en profondeur du réseau du Trésor public (création de centres d’encaissement, de centres prélèvements services, de pôles interrégionaux d’apurement administratif, etc.). Chaque année, les gains de productivité justifiant les non-remplacements de départs à la retraite de l’année suivante sont précisément identifiés et présentés aux organisations syndicales.

Bien entendu, ces gains permettent aussi de redéployer des effectifs vers certains services particulièrement sollicités. Par ailleurs, la DGCP poursuit la réorganisation de son réseau en milieu rural, dans le strict respect de la charte nationale sur l’organisation de l’offre de services publics en milieu rural signée par le Premier ministre le 23 juin dernier avec l’Association des maires de France et les grands opérateurs de service public.

Concrètement, la direction générale de la comptabilité publique s’est engagée, d’une part, à faire précéder tout projet de réorganisation de trésoreries d’une consultation approfondie avec les élus concernés et, d’autre part, à garantir dans toute opération le maintien, voire l’amélioration, de la qualité du service rendu tant aux usagers qu’aux élus, avec des engagements précis (organisation de permanences, par exemple), le plus souvent matérialisés par des chartes de services.

Parallèlement, la mise en oeuvre du programme de modernisation décidé lors du comité technique paritaire ministériel du 7 juillet 2005 a pour objectif d’offrir aux contribuables un point d’entrée unique pour réaliser l’essentiel de leurs démarches fiscales : cette nouvelle offre de service concerne tant l’accueil au guichet que les contacts à distance.

Dans ce contexte de modernisation en profondeur et suite aux observations des organisations syndicales sur les difficultés ressenties par certains agents du Trésor public, la DGCP a constitué avec elles un groupe de travail, au niveau national, sur le thème des conditions de travail. Celui-ci permettra de mieux analyser le ressenti des collaborateurs du Trésor public et d’apporter les réponses les plus appropriées.

De façon générale, considérant qu’une ambition sociale est indissociable d’une ambition de modernisation, plusieurs mesures ont été prises pour renforcer la politique sociale du ministère de l’économie, des finances et de l’industrie (MINEFI), afin que la réforme de l’Etat soit réellement gagnante pour ceux qui la font. Ainsi, il a été institué un principe de garantie de rémunération afin qu’aucun agent ne soit pénalisé par une réforme. En complément, plusieurs dispositifs d’accompagnement social et financier des réformes (promotions internes, primes exceptionnelles, logement...) ont été mis en place.

Par ailleurs, les agents du Trésor public bénéficient depuis l’année dernière, comme tous les agents du MINEFI, d’une prime annuelle d’intéressement lorsque les objectifs de performance de la DGCP sont atteints ou dépassés. Enfin, un plan d’action de grande ampleur a été lancé en matière de formation professionnelle. Attachée à l’approfondissement de la qualité du dialogue social, la DGCP a élaboré une charte des bonnes pratiques du dialogue social institutionnel, signée le 21 avril 2006 par huit des neuf organisations syndicales.

Résultat d’une mutualisation des initiatives menées au niveau local et national pour améliorer les relations sociales, cette charte constitue un guide des procédures de concertation en incitant les partenaires sociaux à développer les bonnes pratiques permettant de faire vivre un dialogue social ouvert, équilibré et respectueux des droits syndicaux et de l’action administrative.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Ce décret franchit un pas extrêmement grave

Retrait du décret fichant les personnes en soins psychiatriques sans consentement - Par / 17 juin 2019

Les questions écrites De simples contraventions pour les agressions sexuelles ?!

Risque de déqualification des agressions sexuelles en outrages sexistes - Par / 22 mai 2019

Les questions écrites Cette autorisation est incompréhensible et problématique à plus d’un titre

Autorisation de forage d’exploration au large des côtes guyanaises - Par / 10 mai 2019

Les questions écrites Des milliers d’enfants privés d’éducation sur le territoire français

Rapport de la commission nationale consultative des droits de l’homme - Par / 25 avril 2019

Les questions écrites 2020, année de l’infirmière ?!

Pénurie de personnel infirmier et mauvaises conditions de travail - Par / 24 avril 2019

Les questions écrites Rémunération du temps de trajet des salariés itinérants

Suite à une directive de l’Union Européenne - Par / 24 avril 2019

Les questions écrites Files d’attente virtuelles pour demander l’asile en France

Plateforme téléphonique de l’office français de l’immigration et de l’intégration - Par / 24 avril 2019

Les questions écrites 6 étudiantes sur 10 subissent des violences sexuelles en médecine

Mieux informer et sensibiliser les étudiant.e.s - Par / 24 avril 2019

Les questions écrites Risque d’extinction culturelle française !

Conséquences de la réforme des retraites sur les artistes-auteurs - Par / 18 avril 2019

Les questions écrites Il faut maintenir le fret ferroviaire !

Non à la suppression du train de fret quotidien Rungis-Perpignan - Par / 11 avril 2019


Bio Express

Robert Bret

Ancien sénateur des Bouches-du-Rhône
En savoir plus
Administration