Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Dépistage du cancer colorectal

Par / 28 novembre 2002

par Robert Bret

Monsieur Robert BRET attire l’attention de Monsieur le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées sur la situation préoccupante du dépistage du cancer colorectal en France. Le dépistage de cette maladie, qui touche chaque année 33 000 personnes et en tue 16 000, a pris énormément de retard.

Alors que l’organisation de ce dépistage devait être mise en place en février 2002 dans 12 départements, force est de constater aujourd’hui que, faute de financements, ce dépistage n’a pu réellement commencer. Si parmi ces départements, certains ont déjà reçu des fonds, en revanche la question de la rémunération des généralistes n’est toujours pas réglée.

Il lui fait observer que cette maladie, qui est la deuxième cause de mortalité par cancer, est un véritable enjeu de santé publique. En conséquence, il lui demande de lui faire connaître l’état des négociations actuellement en cours concernant le financement de son dépistage dont la généralisation auprès des plus de 50 ans - avec un contrôle tous les deux ans - permettrait de réduire de 15 à 20 % la mortalité en population générale.

Réponse de Monsieur le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. (29 mai 2003) :

En France, environ 33500 nouveaux cas de cancer colorectal sont enregistrés par an, cette pathologie étant responsable de 15 000 à 16 000 décès par an.

En janvier 1998, l’Agence Nationale d’évaluation et d’accréditation en santé a affirmé que « le dépistage du cancer colorectal est possible par recherche de saignement occulte dans les selles dans le cadre de campagnes de dépistage de masse soumises à des conditions strictes de réalisation ». Ces recommandations sont identiques à celles de l’Union Européenne.

Il faut cependant noter qu’aucun pays européen n’a mis en place de programme national de dépistage de ce cancer. Le test de dépistage actuellement utilisable pour le dépistage en population générale en France est le test Hemoccult II qui a été évalué. Ce test doit être réalisé dans le cadre d’un programme régulièrement évalué auquel au moins 50 % de la population cible participe, et bénéficier d’une lecture centralisée par des équipes entraînées.

Suite aux expériences menées en Saône-et-Loire et dans le Calvados, le groupe technique national de ce cancer a élaboré un cahier des charges, tenant compte des recommandations nationales et européennes.
Deux appels successifs à candidature ont permis de sélectionner 22 départements pilotes.

Pour accompagner ce dispositif, des outils d’information du public cible de ces départements ainsi qu’un outil de formation des médecins généralistes sera un préalable à une généralisation du dépistage afin de vérifier si les critères nécessaires à l’efficacité du programme sont bien réunis : accessibilité du test chez les médecins généralistes, participation suffisante des médecins, taux de positivité du test acceptable, accessibilité de la coloscopie en cas de test positif, complications de celle-ci chez des sujets indemnes de symptômes.

Ce bilan sera réalisé par la Direction générale de la santé en 2003.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Cette disparition va entrainer une invisibilisation des chiffres des violences sexuelles et sexistes

Suppression de l’Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales - Par / 17 octobre 2019

Les questions écrites Une levée complète du secret-défense nécessaire

Circonstances de l’assassinat de deux journalistes en 2013 - Par / 16 octobre 2019

Les questions écrites Suppression du quota pour les orthophonistes

La profession d’orthophoniste est indispensable dans notre système de soins - Par / 15 octobre 2019

Les questions écrites Pas assez précaires pour toucher des aides ?!

Inégalités liées au calcul du seuil de pauvreté - Par / 24 septembre 2019

Les questions écrites Sous-traitance à outrance dans nos centrales nucléaires

Il faut exiger un statut pour ces travailleurs ! - Par / 21 septembre 2019

Les questions écrites Une nécessité de maintenir les moyens

Situation du réseau des chambres d’agriculture - Par / 19 septembre 2019

Les questions écrites 560 euros de RSA par mois ne permettent pas de vivre !

Coupures abusives du revenu de solidarité active - Par / 18 septembre 2019

Les questions écrites "Un mari violent ne peut pas être un bon père"

résidence alternée en cas de violences conjugales - Par / 17 septembre 2019

Les questions écrites Il faut protéger les défenseurs des droits

La France doit adopter un plan d’actions national - Par / 25 juillet 2019

Administration