Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

EPS : baisse de 50 % du nombre de postes ouverts aux concours 2006

Par / 30 janvier 2006

Madame Eliane Assassi attire l’attention de Monsieur le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, sur la baisse drastique du nombre de postes de professeurs en éducation physique et sportive ouverts aux concours 2006.

Il y a 3 ans, le nombre de postes proposés aux concours accusait déjà une baisse de 42 %, passant ainsi de1330 à 800 postes. Pour 2006, la réduction étant de 50%, il ne reste plus que 400 places offertes aux concours.

Cette décision compromet gravement l’avenir des jeunes étudiants de la filière « sciences et techniques des activités physiques et sportives » (STAPS) de même qu’elle met en péril l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS) dans les établissements scolaires, sans parler de la place même de la pratique sportive dans notre pays.

La faiblesse du budget et les restructurations prévues au ministère de la jeunesse et des sports confirment à cet égard le désengagement complet de l’Etat vis-à-vis de la politique sportive menée en France.

Pourtant, les besoins en matière d’enseignement de l’EPS dans les établissements scolaires sont bien réels. Le ministère de l’éducation nationale n’a-t-il pas reconnu lui-même, en mars 2005, que les heures supplémentaires en EPS représentaient 1 400 équivalents temps plein, dont 140 pour la seule académie de Créteil ?

De plus, selon la revue Education et Formations (n°71) publiée par la Direction de l’évaluation et de la prospective en juin 2005, les besoins annuels moyens pour les rentrées scolaires 2006 à 2013 en EPS sont estimés à 1235 postes qu’il convient de comparer aux 400 postes ouverts pour l’année 2006.

Elle lui demande, par conséquent, de bien vouloir lui faire connaître les mesures qu’il entend prendre afin de remédier à un tel déficit d’enseignants en EPS et garantir ainsi l’avenir de l’éducation physique et sportive dans le service public de l’éducation.

(Question publiée au Journal Officiel du 2 février 2006)

Réponse du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche publiée dans le JO Sénat du 08/06/2006 :

Les recrutements visent à satisfaire les besoins d’enseignement et de remplacement en fonction des générations qui partent à la retraite et de l’évolution de la carte des formations et des effectifs d’élèves.

Pour les rentrées scolaires 2002 à 2005, 5 672 professeurs d’éducation physique et sportive ont été recrutés par les concours. Ils devaient couvrir des départs estimés à 5 800 par la mission conduite par les inspections générales des finances et de l’éducation nationale en 2002.

En fait, 5 070 sorties ont été constatées, soit près de 15 % de moins. Si l’on prend en compte la baisse des effectifs d’élèves, les besoins d’enseignement et de suppléance ont été, pour la période, de 4 440 enseignants d’éducation physique et sportive.

Ce sont ainsi, par rapport aux besoins, 1 230 titulaires de plus qui ont été recrutés, dont environ 400 ont pris la place de contractuels qui n’ont plus été réembauchés. L’évaluation des besoins s’est fondée sur une analyse objective de la situation ; elle diffère de l’étude menée par la direction de l’évaluation et de la prospective relative aux besoins moyens de recrutement pour la période 2006 à 2010, qui ne prend pas en compte l’impact du changement de la réglementation sur les retraites, notamment celle concernant la cessation progressive d’activité.

Or l’on constate un report de l’ordre d’une ou deux années des départs à la retraite et des entrées en cessation progressive d’activité en très forte baisse, qui devraient réduire de deux tiers, d’ici à 2008, le nombre d’agents ayant opté pour cette modalité de départ.

La prise en compte de la baisse des effectifs d’élèves et de la réduction progressive des sureffectifs disciplinaires en EPS (qui représentent l’équivalent de 845 emplois à temps plein) devrait ainsi au total situer les besoins en nouveaux professeurs autour de 600 au plus pour les rentrées 2007 et 2008. C’est cette analyse qui a conduit à offrir au total 555 postes aux concours d’éducation physique et sportive en 2006. Par ailleurs, le professorat ne constitue pas le seul débouché pour les étudiants. Ceux-ci se dirigent également vers les métiers d’animation sportive du monde associatif et des collectivités territoriales, le développement des activités physiques adaptées, ou encore vers les métiers liés aux activités commerciales dans le domaine sportif.

Afin de faciliter l’accès à l’emploi, la gestion des ressources humaines et la mobilité professionnelle, les diplômes STAPS seront prochainement inscrits au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), dont la consultation permettra notamment d’obtenir des informations sur les secteurs d’activités et les types d’emplois accessibles par les titulaires de ces diplômes.

Enfin, afin de développer la pratique du sport du plus grand nombre sur le territoire, le ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative a annoncé la création de 1 000 emplois dans le sport en 2006, notamment pour la préparation de la Coupe du monde de rugby et du Championnat du monde de handball féminin ainsi que pour la promotion du sport dans les quartiers et auprès des personnes handicapées.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Maintien des formations au brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur en présentiel

Question écrite au ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports - Par / 13 mai 2021

Les questions écrites Non aux soins standardisés !

Inquiétudes pour la profession de psychologue - Par / 6 mai 2021

Les questions écrites Maintien dans le logement locatif social suite au décès d’un parent

Question écrite à la ministre chargée du logement - Par / 6 mai 2021

Les questions écrites Le désastre doit être évité

Projet « Gare du Nord 2024 » - Par / 3 mai 2021

Les questions écrites La France doit porter une parole de solidarité et de paix

Assassinats politiques en Colombie et combats à la frontière avec le Venezuela - Par / 3 mai 2021

Les questions écrites 51 milliards d’euros de dividendes pour le CAC 40

l’équivalent de la construction de 130 hôpitaux publics ! - Par / 3 mai 2021

Les questions écrites Télétravail

Question écrite à Mme la ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion - Par / 29 avril 2021

Les questions écrites Reconnaître l’engagement de nos soignants.

Autorisation d’absence suite aux effets secondaires sévères de la vaccination contre la covid-19 pour les agents hospitaliers - Par / 29 avril 2021

Les questions écrites La vie de 200 enfants ne souffre pas d’atermoiement !

Rapatriement des enfants français en Syrie et de leurs mères - Par / 29 avril 2021

Les questions écrites Permettre une juste évaluation aux étudiants en BTS

Évaluation du brevet de technicien supérieur en contrôle continu en raison de la pandémie - Par / 29 avril 2021

Les questions écrites Un obstacle à la réconciliation nationale

Prisonniers d’opinion en Côte d’Ivoire - Par / 22 avril 2021

Les questions écrites Non-recours aux prestations sociales

30 % des bénéficiaires potentiels ne perçoivent pas les aides auxquelles ils et elles auraient droit - Par / 20 avril 2021

Les questions écrites Inverser la tendance actuelle

Mesures d’urgence pour les sans-abris et nécessité d’un service public du logement et de l’habitat - Par / 19 avril 2021

Les questions écrites Vaccination et handicap mental

Mieux protéger les personnes vivant en foyer de vie - Par / 15 avril 2021

Les questions écrites Une transparence nécessaire

Le stock d’or monétaire des pays de la zone de l’Union monétaire ouest-africaine est déposé à 81% à la Banque de France - Par / 15 avril 2021


Bio Express

Éliane Assassi

Sénatrice de Seine-Saint-Denis - Présidente du groupe CRCE
Membre de la commission des Lois
Elue le 26 septembre 2004
En savoir plus
Administration