Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

A-t-on abandonné les personnes âgées ?

Situation de la filière gériatrique -

Par / 27 septembre 2022

Mme Laurence Cohen interroge M. le ministre des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées sur la situation de la filière gériatrique, dans les hôpitaux et les établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes (EHPAD), notamment du Val- de-Marne. À l’heure où se prépare le projet régional de santé 2023-2028, le constat est plus qu’alarmant, et partagé par les usagers, les professionnels, les élus et les élues, les collectifs de défense, telle que la coordination de vigilance du groupe hospitalier universitaire (GHU) Mondor et le comité ivryen pour la santé et l’hôpital public.

Deuxième plateau de soins de France, le Val-de-Marne est en train d’être vidé de ses structures, de ses lits, de ses personnels. Tous les établissements, sans exception, sont concernés par un pourcentage élevé de lits, de places, fermés, réduisant drastiquement l’offre existante dans le département, que ce soit en unités de soins de suite et réadaptation (SSR), unités de soins longue durée (USLD) ou EHPAD publics. À l’hôpital Emile Roux, l’un des plus importants du Val-de-Marne, ce sont 37 % des lits qui ont été fermés en gériatrie depuis 3 ans, soit 313 lits. Du fait des conditions de travail déplorables, du manque d’attractivité et de la pénibilité de cette filière dans son ensemble, on recense 3 600 postes vacants dans le département, tous secteurs concernés, toutes professions confondues.

Alors que la loi « grand âge » est une nouvelle fois abandonnée, elle lui demande comment il entend assurer la qualité de prise en charge de nos ainés et ainées. Les scandales d’Orpéa, de Korian et la mainmise du privé, lucratif sur ce secteur doivent cesser. À l’aube du projet de loi de financement pour la sécurité sociale, elle lui demande si le Gouvernement entend enfin répondre aux revendications des personnels, notamment en déployant des moyens conséquents pour le service public et le médico-social public afin de mettre fin à la crise profonde qui sévit dans ces secteurs. Elle lui demande notamment s’il entend enfin faire appliquer un ratio d’un soignant pour un résident dans les Ehpad publics, et comment il entend améliorer la question de la prise en charge à domicile.

Selon l’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le nombre de personnes de plus de 75 ans vivant dans le Val-de-Marne devrait atteindre 185 000, soit le double du nombre recensé en 2015. De nouveaux choix politiques doivent être faits rapidement pour répondre aux besoins des populations et des salariés et salariées dans le sanitaire, le social et le médico-social.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une enquête internationale est nécessaire

Utilisation d’armes chimiques par l’armée turque - Par / 30 novembre 2022

Les questions écrites Une fuite en avant irresponsable

Suspension des financements de l’aide publique au développement de la France en direction du Mali - Par / 16 novembre 2022

Les questions écrites Donner une nouvelle impulsion à l’action diplomatique

Actes frauduleux sur les biens immobiliers de Français en Inde - Par / 21 octobre 2022

Les questions écrites Quelle stratégie énergétique ?

Est-ce que la renationalisation d’EDF fera l’objet d’un débat parlementaire ? - Par / 29 août 2022

Les questions écrites Situation des « oubliés » du Ségur de la santé

Question écrite au ministre de la santé et de la prévention - Par / 27 juillet 2022

Les questions écrites Les SPIP oubliés du Ségur de la Santé

Filière socio-éducative - Par / 21 juillet 2022

Administration