Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Accès à l’école des enfants autistes

Par / 1er juillet 2015

Question n° 17153 adressée à Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
À publier le : 02/07/2015

M. Michel Le Scouarnec attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la question de l’intégration des personnes autistes en milieu scolaire.

Depuis la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, des progrès ont été réalisés en matière d’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap, leur nombre ayant augmenté de 30 % en dix ans. Cette progression est principalement due au recrutement d’un plus grand nombre d’auxiliaires de vie scolaire, deux fois plus nombreux aujourd’hui. Chargés d’accompagner ces élèves, ces encadrants ont pour missions de faciliter l’intégration de l’élève handicapé et de leur apporter une aide individuelle personnalisée dans l’apprentissage de leurs connaissances.

Si l’on peut saluer cette avancée, il ne faut toutefois pas oublier que la réalité est bien loin d’être satisfaisante, notamment pour les enfants autistes et leurs familles. D’abord, si ces enfants sont plus nombreux à être scolarisés en milieu ordinaire, la majorité de ceux qui le sont ne sont accueillis à l’école qu’une partie de la semaine, c’est-à-dire qu’ils n’y sont présents que certains jours ou quelques heures. Cet allègement de leur temps de présence en classe trouve souvent ses raisons dans la prise en compte de leur plus grande fatigabilité, de la mise en place d’heures de suivi auprès de professionnels tels qu’orthophoniste ou psychologue, ou de l’accueil en structure médico-sociale certains jours, etc.

Parfois, néanmoins, cette scolarité à temps partiel n’est motivée que par le manque de moyens humains et matériels mis à disposition des écoles (classes surchargées, manque de formation des enseignants aux situations de handicap, auxiliaires de vie scolaire ne disposant pas de formation de qualité et travaillant à temps partiel, manque de supports pédagogiques adaptés, absence d’intervenants spécialisés au sein des classes...). Les enfants autistes dont le niveau de handicap le permettrait pourtant ne peuvent pour ces raisons profiter du même droit à la scolarité que les autres.

Ainsi, les enfants autistes de haut niveau et Asperger ont une intelligence normale ou supérieure à la moyenne. Ils ont donc leur place à l’école et sont tout à fait capables d’entreprendre des études secondaires, pour peu que quelques efforts d’adaptation soient faits. D’autre part, au collège et au lycée, leur inclusion trouve également ces limites, en raison là aussi du manque de moyens pour permettre à des élèves pourtant capables, de bénéficier d’inclusions individuelles dans les classes.

Conscient des progrès réalisés depuis 2005 mais aussi du chemin qu’il reste à parcourir pour que cesse l’exclusion, il souhaiterait connaître les mesures qu’elle entend prendre pour y parvenir.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Le désarroi grandit pour toute notre pêcherie

Conséquences du Brexit sur la pêche hexagonale - Par / 7 décembre 2017

Les questions écrites Un besoin de transparence et de justice sociale

Passage en franchise de nombre d’enseignes de restauration rapide - Par / 30 novembre 2017

Les questions écrites Un équilibre territorial et des emplois à préserver

Devenir des salariés et du site de l’ancienne chocolaterie Menier de Noisiel - Par / 30 novembre 2017

Les questions écrites Avenir des antennes locales de la station FIP

Une mission complémentaire des émissions nationales - Par / 24 novembre 2017

Les questions écrites Une régression inquiétante

Il faut à nouveau un Secrétariat d’État chargé spécifiquement des anciens combattants et de la mémoire - Par / 20 novembre 2017

Les questions écrites Le gouvernement doit d’urgence mener une enquête sanitaire

Risques sanitaires liés aux terrains de football à pelouse synthétique. - Par / 17 novembre 2017

Les questions écrites Personne ne remet en cause leur bien-fondé

Adaptation de la législation sur l’urbanisme au département des Côtes d’Armor - Par / 16 novembre 2017

Les questions écrites Cette stratégie n’a d’autre objectif que d’augmenter la rentabilité

Restructuration et délocalisation de l’activité relation-clientèle d’Engie - Par / 14 novembre 2017

Les questions écrites Une responsabilité patrimoniale à assumer

Dégradation de la salle du Palais Garnier à Paris - Par / 13 novembre 2017

Les questions écrites Pour la création d’un corps national unique de l’enseignement artistique

Situation des établissements publics de coopération culturelle d’enseignement artistique - Par / 7 novembre 2017

Administration