Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Attribuer des moyens suffisants pour répondre aux besoins des enfants malades

Situation de l’Hôpital Raymond Poincaré à Garches -

Par / 22 novembre 2018

Question écrite n° 07762

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’hôpital Raymond Poincaré à Garches dans les Hauts-de-Seine.

Cet hôpital compte un service de pédiatrie de dix lits de réanimation, seize lits en soins continus et soins de réadaptation post-réanimation (SRPR) neurologique et respiratoire pédiatrique, douze lits en neuro-médecine physique et réadaptation (MPR). Le service de SRPR neurologique et respiratoire pédiatrique de cet hôpital est unique en France. Les enfants sont lourdement handicapés, atteints de maladies neuromusculaires (myopathie, myasthénie, maladies orphelines...) ou autres pathologies invalidantes.

Les départs, en retraite notamment, n’y sont pas remplacés. La direction de cet établissement fait régulièrement appel à des intérimaires qui pour la plupart ne connaissent pas les soins spécifiques nécessaires à la prise en soins de ces enfants. Le manque de personnel récurrent empêche une prise en charge sécuritaire et qualitative des enfants, ce qui impacte leurs soins, leur scolarité à l’hôpital, leurs sorties, leurs animations et donc leur vie en globalité lorsqu’ils sont hospitalisés. Les personnels dénoncent également un management autoritaire qui contribue depuis des années à une forte dégradation des conditions de travail.

Face à cette situation les personnels se sont mis massivement en grève. Ils revendiquent des moyens suffisants pour répondre aux besoins des enfants malades et améliorer leurs conditions de travail sur lesquelles ils ont maintes fois attiré l’attention. Ils s’insurgent également contre l’intention de la direction de réduire le nombre de lits pouvant accueillir des enfants dans un état de fragilité extrême.

Une pétition à ce sujet a déjà recueilli de très nombreuses signatures.

Il lui demande ce qu’elle compte faire en vue de donner satisfaction à ces revendications qui répondent aux besoins des membres les plus faibles de notre société.

Réponse de Mme la ministre des solidarités et de la santé


Publiée le : 04/07/2019, page 3550

Texte de la réponse :

L’hôpital Raymond Poincaré à Garches fait partie d’un des groupements hospitaliers de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. Le service de réanimation pédiatrique et les services de pédiatrie de l’établissement de manière plus générale ont connu ces dernières années des mutations à l’égard de la gouvernance médicale et une évolution de leur activité. Grâce aux progrès de la réanimation notamment, les séjours des enfants se sont raccourcis, permettant ainsi de les accueillir dans des structures médicales plus légères. Certains enfants peuvent parfois suivre une scolarité. Ces évolutions dans la prise en charge des patients, concomitante avec une adaptation des règles des temps de travail à l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris ont pu provoquer un sentiment d’alourdissement du travail des professionnels. Une réflexion sur les organisations a donc été initiée par la direction du groupe hospitalier. Elle a ainsi lancé, avec le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, une étude en décembre 2017. Celle-ci a abouti en juillet 2018 à un plan d’actions articulé autour de quatre axes : management et communication dans le service, répartition des missions et des tâches, formation et développement des compétences, intervention externes. Des actions ont déjà été mises en place : les plannings ont été délégués à des infirmiers référents et des formations ainsi que des groupes de paroles ont débuté. Les groupes de travail poursuivent leurs réflexions. Les échanges ont permis de reprendre un nouveau dialogue et de créer un lien renouvelé entre direction, cadres paramédicaux et médicaux.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Fichage de la population ?!

Logiciel GendNotes et surveillance politique - Par / 11 mars 2020

Les questions écrites Violences sexistes au travail

La ratification de la convention 190 de l’OIT ne peut plus attendre - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites La culture française est infectée par le coronavirus !

Impact du COVID-19 sur le statut des intermittent·es - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites Conditions de détention des mineurs non accompagnés

Stigmatisation, manque de personnels et manque de moyens - Par / 4 mars 2020

Les questions écrites Nouveau règlement liberticide à l’université ?!

Attaque contre la liberté de se réunir - Par / 26 février 2020

Les questions écrites Précarité à l’hôpital

Multiples recours aux CDD dans les hôpitaux publics - Par / 25 février 2020

Les questions écrites Endives contaminées aux OGM ?!

Variétés rendues tolérantes aux herbicides - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Mains arrachées ou maintien de l’ordre ?

Dangerosité des grenades GM2L - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Expérimentation des maisons de naissance

Quel bilan depuis 2013 ? - Par / 10 février 2020

Les questions écrites Les grévistes ne sont pas toujours comptabilisés !

Méthode officielle de comptage des professeurs grévistes - Par / 21 janvier 2020

Les questions écrites Il en va de la sécurité des patients

Déclaration des Evénements Indésirables graves (EIG) dans les établissements de santé - Par / 20 décembre 2019

Les questions écrites Faire cesser d’éventuels agissements illégaux

Fichages religieux dans des établissements privés sous contrat d’association avec l’État - Par / 25 novembre 2019

Les questions écrites Les CCI de Bretagne ont déjà perdu 15% de leurs collaborateurs

Budget du réseau des chambres de commerce et d’industrie - Par / 14 novembre 2019

Les questions écrites La précarité tue !

Immolation d’un étudiant à Lyon - Par / 13 novembre 2019

Administration