Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Conséquences économiques et sociales pour la jeunesse de la crise de la Covid-19

Question écrite au ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports -

Par / 26 novembre 2020

Question publiée au Journal Officiel le 26 novembre 2020

M. Éric Bocquet attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la situation économique et sociale des jeunes au regard de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

Avec la crise sanitaire, les jeunes voient leur situation se dégrader et se retrouvent souvent dans des situations de précarité. Les indicateurs sont au rouge et les inégalités sociales s’amplifient chez les 18-24 ans.
Leurs conditions d’études sont mises à mal, les formations sont interrompues et les stages annulés, trouver une entreprise qui accepte un apprenti est un sacerdoce, les contrats ne sont pas renouvelés, les jobs étudiants sont beaucoup moins nombreux, etc. Cela s’ajoute aux nombreuses difficultés que rencontraient les jeunes pour se lancer dans la vie active.

Pour rappel, avant la crise sanitaire, le taux de chômage des jeunes actifs s’élevait à 25 % et 35 % d’entre eux occupaient un emploi précaire (contre 12 % au début des années 1980). Sans compter sur le fait que l’âge moyen d’accès au premier contrat à durée indéterminée (CDI) est de 29 ans.

Qu’ils soient diplômés ou non, ils ont les plus grandes difficultés à accéder au marché du travail à tel point que dans les enquêtes d’opinion beaucoup de jeunes expriment leur légitime désarroi, leurs inquiétudes et le manque de perspectives.

Selon une enquête IFOP, 87 % des jeunes interrogés se disent d’accord avec l’affirmation selon laquelle « ce sont les jeunes générations qui vont payer pendant des décennies la dette contractée au cours de la crise du coronavirus ». 56 % estime que la société ne leur accorde pas de place pour réussir leur vie professionnelle. C’est dire leur pessimisme.

Au regard des circonstances, ils sont de plus en plus nombreux à devoir faire appel à la solidarité familiale faute de ne pouvoir accéder aux minimas sociaux (le revenu de solidarité active ne peut être perçu par les moins de 25 ans). Et ce, alors même que les familles sont déjà elles-mêmes fortement impactées par la crise.
Même le Président de la République a exprimé dans son allocution télévisée du 14 octobre 2020 que « c’est dur d’avoir 20 ans en 2020 ». Pour autant, au-delà du constat, les actes ne sont malheureusement pas au rendez-vous.

Il lui demande par conséquent quelles mesures concrètes la Gouvernement va mettre en place pour éviter que notre jeunesse ne se désespère, mais aussi s’il compte ouvrir un revenu minimum aux jeunes de moins de 25 ans.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Grève des ambulanciers hospitaliers

Il faut les écouter et faire évoluer leur statut ! - Par / 20 janvier 2022

Les questions écrites Une véritable rupture d’égalité au regard de la loi

Accès au monde du livre au bénéfice des aveugles - Par / 12 janvier 2022

Les questions écrites Erreur du gouvernement en votre défaveur

Prime inflation et compensation aux organismes de sécurité sociale - Par / 12 janvier 2022

Les questions écrites Situation du tribunal judiciaire de Lille

Question écrite au Ministre de la Justice - Par / 10 janvier 2022

Les questions écrites Alerte sur les stocks de sang !

En 2021, des milliers de collectes ont été supprimées du fait de la crise sanitaire. - Par / 7 janvier 2022

Les questions écrites Élaboration du plan greffe 4

Comment redonner espoir aux 16 000 patient·es en attente ? - Par / 17 décembre 2021

Les questions écrites Pleine application du Ségur de la Santé au travailleurs médicaux du privé non lucratif !

Revaloriser l’ensemble des métiers du social et médico-social du secteur privé à but non lucratif - Par / 9 décembre 2021

Les questions écrites Baisse des APL

Plus de 10 milliards d’euros d’économies faites au détriment des plus modestes depuis 5 ans. - Par / 2 décembre 2021

Les questions écrites Conditions d’exercice de la profession de conducteur d’autobus et autocars

Question écrite au ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports - Par / 1er décembre 2021

Les questions écrites Pleine solidarité envers les juges et avocates afghanes.

Accorder l’asile constitutionnel aux femmes de l’appereil judiciaire républicain afghan. - Par / 26 novembre 2021

Les questions écrites Prolongation de la trêve hivernale

Question écrite à la ministre déléguée auprès de la ministre de la transition écologique, chargée du logement - Par / 26 novembre 2021

Les questions écrites La lumière doit être faite

Coopération militaire France-Égypte - Par / 24 novembre 2021

Les questions écrites Il faut mieux former les policiers !

Mauvaise prise en charge des victimes de violences sexistes et sexuelles - Par / 23 novembre 2021

Les questions écrites Appliquer l’interdiction de vente d’alcool aux mineurs.

Respect des articles L. 3342-1 et L. 3342-3 du code de la santé publique par la distribution. - Par / 18 novembre 2021

Les questions écrites Prévenir une nouvelle crise majeure et déstabilisatrice

Situation en République démocratique du Congo - Par / 17 novembre 2021

Les questions écrites Suppression de la taxe sur les crémations

Question écrite au Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales - Par / 11 novembre 2021

Les questions écrites Nécessaire revalorisation des rémunérations et des métiers de la fonction publique

Question écrite à la ministre de la transformation et de la fonction publiques - Par / 4 novembre 2021

Les questions écrites Des professionnels qualifiés

Infirmiers anesthésistes diplômés d’État - Par / 29 octobre 2021


Bio Express

03. Eric Bocquet

Sénateur du Nord
Membre de la commission des Finances
Elu le 25 octobre 2011
En savoir plus
Administration