Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Déconfinement des chirurgiens-dentistes

Des masques, des surblouses, du gel... ! -

Par / 29 avril 2020

"Mme Laurence Cohen attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les conditions d’un déconfinement des chirurgiens-dentistes le 11 mai, suite à de nombreuses protestations de la profession, notamment sur les réseaux sociaux.

En effet, les chirurgiens dentistes ont suspendu leur activité suite à une décision du conseil de l’ordre, le 16 mars 2020. Les cabinets restent fermés et le conseil organise des permanences téléphoniques et des gardes pour les soins les plus urgents.

Après avoir été interpellé par plusieurs chirurgiens-dentistes, suite à sa conférence de presse du 19 avril dans laquelle il omettait de mentionner cette profession, il a promis 150 000 masques pour les dentistes. On compte aujourd’hui 42 000 chirurgiens-dentistes en France. Cela reviendrait donc à moins de quatre masques par chirurgien-dentiste, sans compter les assistants et assistantes dentaires. Cela ne couvrirait donc même pas une journée de réouverture ! Les chirurgiens-dentistes n’ont plus ni masques ni gants en stocks, ayant cédé leurs kits aux soignants et soignantes des hôpitaux et des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

De plus, dans le contexte actuel, les masques chirurgicaux classiques ne suffisent pas à les protéger. En effet, comme le rappelle un dentiste de Haute-Savoie, « lorsqu’on soigne un patient ou une patiente, nous sommes à 30 ou 40 cm de lui, en vaporisant des microgouttelettes qui contiennent des virus et des bactéries projetés jusqu’à 2 mètres autour de nous ». La présidente de l’union française pour la santé bucco dentaire et le président de la FSDL, premier syndicat des dentistes libéraux, partagent ces craintes. Il faut au minimum des masques FFP2, matériel aujourd’hui réquisitionné par l’État dès la sortie des usines. Il faut également des gants, du gel et des sur-blouses.

Il y a aujourd’hui une forte demande de réouverture de la part des patients et patientes et à juste titre : des infections dentaires mal soignées peuvent entraîner de graves problèmes de santé, notamment des problèmes cardiaques et des septicémies. Toutefois, les conditions ne sont pas réunies pour que cette réouverture se fasse en toute sécurité.

Aussi, elle lui demande les mesures qu’il compte prendre pour approvisionner les chirurgiens dentistes en masques, gants, sur-blouses et gels, ainsi que celles pour palier la perte de revenu induite par la baisse du nombre de patients et patientes, un temps supplémentaire de nettoyage et d’aération étant nécessaire entre chaque rendez-vous dans ce contexte de pandémie."

Les dernieres interventions

Les questions écrites Améliorer les conditions de scolarité des élèves plutôt que de les dégrader gravement

Projet de suppressions de postes dans l’enseignement primaire pour la rentrée 2023 à Paris notamment - Par / 6 janvier 2023

Les questions écrites Une enquête internationale est nécessaire

Utilisation d’armes chimiques par l’armée turque - Par / 30 novembre 2022

Les questions écrites Une fuite en avant irresponsable

Suspension des financements de l’aide publique au développement de la France en direction du Mali - Par / 16 novembre 2022

Les questions écrites Donner une nouvelle impulsion à l’action diplomatique

Actes frauduleux sur les biens immobiliers de Français en Inde - Par / 21 octobre 2022

Administration