Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Avenir de la recherche sur les médicaments dérivés du sang

Question écrite au ministre des solidarités et de la santé -

Par / 11 juin 2020

Mme Michelle Gréaume appelle l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé au sujet de la recherche sur les biotechnologies en France, et plus particulièrement les médicaments dérivés du sang.

Au cours de la crise sanitaire liée au Covid-19, le Président de la République a exprimé sa volonté de retrouver une souveraineté sur le plan industriel. Dans le même temps, cette crise a montré la limite d’une dépendance aux marchés internationaux pour l’approvisionnement en médicaments et équipements de santé.

Le laboratoire du fractionnement et des biotechnologies (LFB) de Lille, établissement public en charge de la fabrication des médicaments dérivés du sang, remplit parfaitement cette mission mais sa situation semble en contradiction avec les déclarations du Président de la République. En effet, alors que les locaux lillois du LFB, vétustes, devaient laisser place à une usine neuve construite près d’Arras, l’avancée des travaux est entravée par les 170 millions d’euros qui manquent pour finaliser ce projet. Cette situation soulève de nombreuses inquiétudes renforcées par des préconisations de la Cour des comptes, qui suggère l’abandon d’une stratégie de diversification dans les biotechnologies par le LFB.

La France perdra alors les recherches qu’elle a engagées, au profit d’entreprises privées. Il importe que cette industrie, qui repose sur les dons des bénévoles français, puisse être assurée de sa pérennité, alors que la crise sanitaire qui touche le monde entier a prouvé qu’en temps de « guerre », comme l’a qualifiée le chef de l’État, tous les coups sont permis pour s’approvisionner.

C’est la raison pour laquelle elle lui demande quelles mesures sont prévues pour préserver la recherche et l’industrie publique de pointe que sont celles des biotechnologies en France, et sur les moyens qui seront spécifiquement dédiés à la finalisation de la construction du laboratoire du fractionnement et des biotechnologies à Arras.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Pour une psychiatrie de secteur !

Anticonstitutionnalité des mesures d’isolement et de contention - Par / 30 juin 2020

Les questions écrites Remédier à une situation préoccupante

Perte de revenus d’une grande partie des interprètes et des traducteurs - Par / 25 juin 2020

Les questions écrites Lutte contre le système prostitutionnel

Rapport d’évaluation de la loi du 13 avril 2016 - Par / 24 juin 2020

Les questions écrites Primes covid-19

Inégalités et manque de transparence - Par / 22 juin 2020

Les questions écrites L’Etat doit compenser les pertes de recettes !

Situation financière d’Ile-de-France Mobilités - Par / 17 juin 2020

Les questions écrites Généralisation du taser ?

Dangerosité du pistolet à impulsion électrique - Par / 11 juin 2020

Les questions écrites Plan de soutien à la filière automobile

Question écrite au Ministre de l’économie et des finances - Par / 10 juin 2020

Les questions écrites Soutien de l’État aux associations caritatives

Question écrite au ministre des solidarités et de la santé - Par / 4 juin 2020

Les questions écrites Avenir du groupe Renault et de ses salariés

Question écrite au Ministre de l’économie et des finances - Par / 2 juin 2020

Les questions écrites Cet accord ressemble à s’y méprendre aux accords dits « Mercosur »

Accord de libre échange entre l’Union européenne et le Mexique - Par / 18 mai 2020

Administration