Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

La consultation du Syndrome Ehlers Danlos face à un manque de considération

Consultation du SED -

Par / 7 avril 2016

Question écrite n° 21156 de M. Patrick Abate publiée dans le JO Sénat du 07/04/2016 - page 1360

M. Patrick Abate interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation de consultation des patients du SED.

Le syndrome Ehlers Danlos (SED) touche, en France, environ 500 personnes. Ces 500 patients n’ont qu’un seul lieu de consultation possible, il s’agit de l’Hôtel-Dieu de Paris. Après de nombreuses rencontres, plusieurs associations dédiées à la cause du syndrome Ehlers Danlos se sont alertées de la fermeture imminente du service au profit d’un service exerçant à l’hôpital « Raymond Poincaré » de Garches.
La direction de l’inspection et de l’audit a été missionnée par le directeur général et le président de la commission médicale d’établissement (CME) de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) pour conduire un audit relatif à la prise en charge des patients atteints d’un syndrome d’Ehlers-Danlos (non vasculaire) dans chacun des deux centres existants à l’AP-HP dont la préconisation première est une consolidation efficiente de l’ordre de soin en ce domaine.
Il existe plusieurs formes de syndromes d’Ehlers-Danlos dont une, la plus fréquente appelée syndrome d’Ehlers-Danlos hypermobile, n’est pas aujourd’hui caractérisée sur le plan génétique. Il en résulte une difficulté réelle à établir le diagnostic et l’association d’un syndrome d’hypermobilité articulaire bénigne à d’autres symptômes (en particulier des douleurs multiples) peut être confondue à tort avec un syndrome d’Ehlers-Danlos hypermobile. Sur le plan scientifique, cette forme est source de débats entre deux approches : une école, prépondérante, qui se fonde sur des critères stricts et en nombre limité pour reconnaître un syndrome d’Ehlers-Danlos hypermobile ; d’autres, préconisent un élargissement du diagnostic.
Dans tous les cas de figure, les interlocuteurs soulignent, auprès de la mission, le caractère pluridisciplinaire et pluri professionnel de la prise en charge de ces patients. Un point de vue confirmé par une généticienne belge spécialiste internationale des syndromes d’Ehlers-Danlos et les médecins fonctionnels du centre de réadaptation des Massues à Lyon.
Aussi, certaines des consultations posent un réel problème de prise en charge des patients puisque le service concerné reconnaît, d’une part, son manque d’investissement et d’intérêt pour le SED et affirme également qu’il ne dispose ni des moyens en termes de structure et de personnel, ni du temps qui lui serait nécessaire pour ces consultations. À ce propos, certains malades ont tenté de prendre rendez-vous avec pour résultat un délai d’attente de vingt-sept mois : une situation inacceptable au regard du caractère invalidant et douloureux du SED.
Cette maladie requiert un suivi rigoureux de l’évolution de la pathologie pour chaque patient. La nécessité de poursuivre avec le plus grand soin, les travaux engagés il y a maintenant une vingtaine d’années sont indispensables et soulèvent un autre problème engendré par la décision de APHP.
Il est impensable qu’une consultation qui attire l’attention d’une patientèle qui dépasse de loin les seules frontières de notre pays, fasse, à l’avenir, l’objet d’un manque de considération qui affecterait, sans doute, un précieux travail de recherche et d’information sur les différents facteurs du SED et les soins à prodiguer aux patients.

Il lui demande donc si elle entend intervenir dans ce dossier, afin que soient enfin entendues et prises en compte les attentes des nombreux patients et des associations qui les représentent, mais aussi pour qu’une reconnaissance plus juste soit accordée aux travaux menés des années durant en matière de recherche sur le SED.

Les dernieres interventions

Les questions écrites 55 millions d’euros supprimés pour les EPT

Dotation d’intercommunalité pour les Territoires du Grand Paris - Par / 17 octobre 2018

Les questions écrites 15% d’agressions homophobes en plus en 2018

Vagues d’agressions homophobes en France - Par / 17 octobre 2018

Les questions écrites Ces projets sont essentiels pour le développement et l’attractivité de ces territoires

Inquiétudes sur le retard ou l’abandon de certains projets de transports dans le Val-de-Marne - Par / 1er octobre 2018

Les questions écrites Pour renforcer le droit à l’IVG sur l’ensemble du territoire

Suppression de la clause de conscience pour l’IVG - Par / 28 septembre 2018

Les questions écrites Surmonter les tensions et remédier au blocage institutionnel

Situation de l’université Jean Jaurès à Toulouse - Par / 21 septembre 2018

Les questions écrites Cette fermeture prive les 4/5 de la population du département d’un lieu de proximité.

Fermeture du lieu d’accueil des victimes de violences de Lorient - Par / 12 septembre 2018

Les questions écrites Mettre fin à une discrimination

Situation des assistants socio-éducatifs hospitaliers - Par / 12 septembre 2018

Les questions écrites Sanofi privilégie ses profits....

Arrêt de la commercialisation du vaccin anti-rougeole - Par / 13 juillet 2018

Les questions écrites Le médecin urgentiste sera seul pour gérer à la fois la permanence du service des urgences et celle du SMUR

Organisation de lignes de garde communes entre structure des urgences et structure mobile d’urgence et de réanimation - Par / 28 juin 2018

Les questions écrites Les modalités de transmission demeurent perfectibles

Accès au foncier agricole pour les jeunes agriculteurs - Par / 28 juin 2018

Administration