Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

La France doit participer à une démarche qui vise la sauvegarde de l’humanité

Désarmement nucléaire -

Par / 18 juin 2018

Question écrite n° 05777

M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la nécessité de relancer le processus de désarmement nucléaire.

Le document qu’ont signé les États-Unis d’Amérique et la République populaire démocratique de Corée le 12 juin 2018 visant une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne » est une évolution positive qui en appelle de nombreuses autres tant dans cette région du monde qu’ailleurs.

La France a ratifié le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en 1992. Ce traité est clair au regard des obligations de la France selon l’alinéa 8 du préambule qui mentionne que les États parties déclarent « leur intention de parvenir au plus tôt à la cessation de la course aux armements nucléaires et de prendre des mesures efficaces dans la voie du désarmement nucléaire » et au titre de l’article 6 du traité qui « engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire ». À l’Organisation des Nations unies (ONU) la volonté de voir appliqué l’article 6 du TNP a mené en 2016 à des discussions en vue de négocier un instrument juridiquement contraignant d’interdiction des armes nucléaires, conduisant à leur élimination totale. Cette volonté a été partagée par la majorité des pays de l’ONU mais a rencontré une résistance résolue de quasiment tous les pays qui possèdent l’arme nucléaire dont la France.

C’est ainsi que le 7 juillet 2017, 122 États ont adopté le traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Il entrera en vigueur une fois que 50 États l’auront ratifié. Actuellement 59 États l’ont signé et 10 l’ont ratifié.

La France ne peut continuer à se mettre en travers d’une démarche qui vise la sauvegarde de l’humanité. Elle doit prendre des initiatives tant du point de vue national, européen qu’international pour le désarmement nucléaire.

Dans l’immédiat il serait souhaitable qu’elle ratifie l’ensemble des traités actuels créant des zones exemptes d’armes nucléaires et qu’elle s’engage enfin en faveur d’un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace en ratifiant le TIAN.

Il lui demande ce qu’il compte faire en ce sens.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Sanofi privilégie ses profits....

Arrêt de la commercialisation du vaccin anti-rougeole - Par / 13 juillet 2018

Les questions écrites Le médecin urgentiste sera seul pour gérer à la fois la permanence du service des urgences et celle du SMUR

Organisation de lignes de garde communes entre structure des urgences et structure mobile d’urgence et de réanimation - Par / 28 juin 2018

Les questions écrites Les modalités de transmission demeurent perfectibles

Accès au foncier agricole pour les jeunes agriculteurs - Par / 28 juin 2018

Les questions écrites CLOUD act

Un recul sans précédent du point de vue des libertés et du droit international - Par / 18 juin 2018

Les questions écrites Les patients craignent un nouveau report

Protocole national de diagnostic et de soins pour la maladie de Lyme - Par / 15 juin 2018

Les questions écrites Une médiation nécessaire

Situation du centre hospitalier du Rouvray en Seine-Maritime - Par / 30 mai 2018

Administration