Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

La nécessité de réponses pérennes

Situation des migrants et réfugiés dans les Alpes-Maritimes -

Par / 14 février 2017

Question écrite n° 25127

M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la situation des migrants et réfugiés dans les Alpes-Maritimes.

L’aggravation de la situation des pays particulièrement touchés par les répercussions de situations conflictuelles ainsi qu’un appauvrissement considérable de leurs peuples ont pour conséquence une augmentation des personnes en errance dans les Alpes-Maritimes comme dans d’autres endroits en France. Si des causes endogènes peuvent être invoquées pour expliquer ces situations, les agissements de puissances, dont la France et les États-Unis, ainsi que de multinationales, ne sont jamais très loin.

Il est à noter plus spécifiquement, pour ce qui concerne les Alpes-Maritimes, que trop peu de migrants peuvent accéder dans ce département à la possibilité de demande d’asile. Ainsi il n’y a aucune présence préfectorale pour permettre cet accès dans les villages frontaliers comme Breil-sur-Roya ou Sospel. La situation des mineurs est particulièrement dramatique depuis la suppression de moyens, en 2016, par le conseil départemental.

L’intérêt général ne commande-t-il pas qu’ici comme ailleurs, des mesures d’urgence soient prises, prenant en compte à la fois la dégradation de la situation internationale et une nécessaire réponse aux aspects sanitaires et sociaux, en débloquant par exemple des locaux adéquats plutôt que d’employer la seule répression, y compris contre des citoyens, des militants politiques et des militants associatifs, sans construire de réponses pérennes ? Ne faudrait-il pas s’orienter vers une création dans les Alpes-Maritimes de sites dédiés pouvant apportant des réponses pérennes à ces situations comme cela commence à être le cas à Paris et à Ivry-sur-Seine ? Ces derniers doivent permettre d’accueillir dans de bonnes conditions les personnes réfugiées. Est-il acceptable que l’on assiste à une augmentation considérable de ces situations non traitées ?

Il lui demande ce que les pouvoirs publics, en coopération avec les collectivités territoriales et les associations, comptent faire face à l’ensemble de ces problèmes.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Sanofi privilégie ses profits....

Arrêt de la commercialisation du vaccin anti-rougeole - Par / 13 juillet 2018

Les questions écrites Le médecin urgentiste sera seul pour gérer à la fois la permanence du service des urgences et celle du SMUR

Organisation de lignes de garde communes entre structure des urgences et structure mobile d’urgence et de réanimation - Par / 28 juin 2018

Les questions écrites CLOUD act

Un recul sans précédent du point de vue des libertés et du droit international - Par / 18 juin 2018

Les questions écrites Les patients craignent un nouveau report

Protocole national de diagnostic et de soins pour la maladie de Lyme - Par / 15 juin 2018

Les questions écrites Une médiation nécessaire

Situation du centre hospitalier du Rouvray en Seine-Maritime - Par / 30 mai 2018

Administration