[(IMG/auton2938.jpg|non) La prise en charge de bon nombre d'affiliés reste imparfaite - Régime Social des Indépendants - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

La prise en charge de bon nombre d’affiliés reste imparfaite

Régime Social des Indépendants -

Par / 16 mars 2016

Question N° 20701
Publiée le 24/03/16

M. Michel Le Scouarnec attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le régime social des indépendants. Issu de la fusion des régimes des commerçants, artisans, et professions libérales, le régime social des indépendants (RSI) a été créé en 2006. Sa mise en place devait permettre des économies, une simplification, et apporter un meilleur service à près de 7 millions de travailleurs indépendants. Dans le prolongement de la réforme, le 1er janvier 2008 a été créé l’interlocuteur social unique (ISU) pour la protection sociale des indépendants, contraignant le RSI à déléguer aux unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales (URSSAF) le calcul et l’encaissement des cotisations. Cette délégation de missions n’a malheureusement pas atteint son objectif de simplification globale du système, au contraire. Celui-ci est resté complexe, avec le partage de missions entre le RSI, les URSSAF et organismes conventionnés, et l’agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS), donnant même lieu à de graves dysfonctionnements. Dans un rapport publié en 2012, la Cour des comptes fait état des difficultés apparues à la création d’un système informatique commun, et évoque une réforme « mal construite et mal mise en œuvre du fait d’une mésestimation complète des contraintes techniques ». Pourtant à l’époque, les administrateurs des anciens régimes (organisation autonome nationale de l’industrie et du commerce - ORGANIC, assurance vieillesse des artisans - AVA, et du réseau d’assurance maladie des artisans, commerçants et professions libérales - AMPI), auraient fait part de leurs inquiétudes aux ministères concernés, les alertant sur l’obsolescence du système d’information de l’ACOSS (système national version 2 - SNV2), en particulier pour la gestion des comptes des travailleurs indépendants (actifs + retraités) de notre pays. De même, ceux-ci auraient mis en garde les tutelles de l’époque, quant aux conséquences désastreuses pour les travailleurs indépendants, si la mise en conformité du SNV2 des URSSAF n’était pas réalisée en amont de la mise en œuvre de l’ISU. L’absence d’anticipation dans le lancement du système informatique et le défaut de maîtrise d’un outil vieillissant par l’ACOSS avaient également été soulignés par l’inspection générale des affaires sociales. Dix ans après le lancement de l’ISU, la refonte du système d’information de l’ACOSS n’aurait pourtant toujours pas été réalisée. Comme l’a souligné le conseil économique, social et environnemental (CESE) dans un rapport publié au mois de septembre 2015, des mesures mises en œuvre depuis par le RSI, l’ACOSS, et le réseau URSSAF ont permis d’améliorer la situation qui se normalise progressivement. Des défaillances demeurent néanmoins et se manifesteraient notamment par des anomalies dans l’appel des cotisations et leur recouvrement, une cadence immodérée des relances, une multiplication du nombre de taxation d’offre sans relance personnalisée. Alors que la prise en charge de bon nombre d’affiliés reste imparfaite, et que les salariés du RSI ont le sentiment d’être abandonnés à leurs responsabilités, il lui demande quelles dispositions il entend prendre afin d’améliorer l’interopérabilité des systèmes d’information et de parvenir à un meilleur partage et l’optimisation des compétences de l’ACOSS et du RSI.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Pour le respect du vote du Parlement

Nocivité de l’additif alimentaire E 171 - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Une grande cause du quinquennat ?

Moyens consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Pour une campagne de prévention dans les lieux festifs

Dangerosité du ’’ gaz hilarant’’ - Par / 8 janvier 2019

Les questions écrites Ce sont des enfants en danger, pas des fraudeurs !

Fichier de mineurs non accompagnés - Par / 17 décembre 2018

Les questions écrites Donner la priorité aux transports du quotidien

Le Charles de Gaulle express est un projet nuisible et coûteux - Par / 13 décembre 2018

Les questions écrites Garantir la liberté d’informer

Conditions d’exercice du métier de journaliste lors de manifestations - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Vague de suicides en Guyane : situation urgente !

Mal-être des populations amérindiennes et pénurie de personnels de santé - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Il faut garantir le caractère public de cet établissement

Situation du Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies - Par / 7 décembre 2018

Les questions écrites La dangerosité de cette mélocule est largement reconnue

Utilisation de désherbants à base de "Prosulfocarde" - Par / 6 décembre 2018

Les questions écrites La France doit reconnaître ses torts en Outre-mer !

Patronymes dégradants imposés après l’abolition de l’esclavage - Par / 4 décembre 2018

Les questions écrites Arrêter l’escalade des violences

Usage de grenades GLI-F4 lors d’opérations de maintien de l’ordre - Par / 3 décembre 2018

Les questions écrites Rétablir une concertation avec les syndicats

Situation des artistes du spectacle détachés - Par / 29 novembre 2018

Les questions écrites Cette sélection par l’argent portera préjudice aux plus démunis !

Augmentation des frais d’inscription pour les étudiants hors UE - Par / 21 novembre 2018

Administration