[(IMG/auton2938.jpg|non) Les associations font leur possible pour maintenir leurs écoles et leur permettre de mener à bien leurs missions - Intégration des écoles Diwan au sein du service public - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Les associations font leur possible pour maintenir leurs écoles et leur permettre de mener à bien leurs missions

Intégration des écoles Diwan au sein du service public -

Par / 11 juillet 2017

Question n° 00531 adressée à M. le ministre de l’éducation nationale
À publier le : 20/07/2017

M. Michel Le Scouarnec attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur la situation financière des écoles Diwan.

Actuellement plus de 4 240 élèves sont scolarisés à Diwan, réseau dont les écoles assurent le service public de l’enseignement en breton sous contrat avec l’État mais restent néanmoins des structures associatives, libres et gratuites. La gestion du budget de chaque établissement est assumée par des parents d’élèves : il leur revient de faire la demande de subventions auprès des collectivités locales (conseil régional, départements, communes) et de dons aux particuliers, et d’organiser des animations pour collecter des fonds. S’il a fonctionné, ce système de financement semble à présent à bout de souffle puisqu’un un grand nombre de structures supporte un budget déficitaire.

Contraintes financièrement, les associations seraient ainsi obligées d’embaucher le personnel d’aide maternelle et d’auxiliaire de vie scolaire sous des contrats dits aidés, contrat d’embauche dans l’emploi (CUI-CAE) ou contrat d’avenir, et d’abaisser leur niveau d’exigence de qualification au détriment de la qualité d’accueil et d’accompagnement des élèves. Alors que le réseau des écoles Diwan ne cesse de grandir (en 2016, on comptait plus de 54 établissements, dont six collèges et un lycée en Bretagne historique) et que le taux de réussite au baccalauréat de ses élèves est élevé, il lui demande s’il envisage de l’intégrer au sein du service public.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Recouvrement des recettes fiscales dans le monde

Une course au moins-disant fiscal particulièrement désastreuse pour les pays en développement - Par / 21 mars 2019

Les questions écrites Ce droit fondamental est trop souvent remis en cause

Suppression de la double clause de conscience pour l’IVG - Par / 21 mars 2019

Les questions écrites La transphobie médicale est une maltraitance grave !

sensibiliser les personnels de santé pour une meilleure prise en charge des personnes trans - Par / 19 février 2019

Les questions écrites Bilan des classes passerelles

Question écrite à la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche - Par / 14 février 2019

Les questions écrites Si, le chlordécone est bien cancérigène !

Contaminations en outre-mer - Par / 13 février 2019

Les questions écrites Stop à la transphobie en prison

Conditions de détention des personnes trans - Par / 7 février 2019

Les questions écrites Un passage en force inacceptable

Non-respect de la concertation sur le projet CDG Express - Par / 31 janvier 2019

Les questions écrites L’État doit prendre ses responsabilités

Projet de restructuration de l’agence France presse - Par / 31 janvier 2019

Les questions écrites Notre pays est le seul à être doté de ces armes

Interdiction des lanceurs de balle de défense dans le cadre du maintien de l’ordre - Par / 24 janvier 2019

Les questions écrites Pour le respect du vote du Parlement

Nocivité de l’additif alimentaire E 171 - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Une grande cause du quinquennat ?

Moyens consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes - Par / 17 janvier 2019

Administration