Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Les enjeux sont immenses, tant économiques qu’environnementaux

Rénovation énergétique des Logements individuels -

Par / 21 décembre 2016

Question Écrite 24538
Déposée au Journal Officiel du Sénat, le 29/12/2016

Monsieur Michel LE SCOUARNEC souhaite attirer l’attention de Mme la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur la rénovation énergétique des maisons individuelles.

Inscrite dans la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la rénovation énergétique des bâtiments poursuivait un objectif ambitieux de réduction de 75% de la consommation sur l’ensemble du bâti résidentiel d’ici 2050.

Or, en 2014, comme en 2016, une enquête de l’association UFC-Que Choisir du Morbihan démontrerait que dans ce département, seul un professionnel labellisé RGE aurait fait des propositions satisfaisantes de travaux énergétiques. Malgré les dispositions législatives et les incitations fiscales et réglementaires, la situation ne s’améliore pas. Aucun professionnel ne serait en mesure d’apporter une solution de travaux de rénovation énergétique qui soit à la fois globale, cohérente et performante. En conséquence, les travaux proposés ne permettraient en moyenne que 27 % de baisse de la consommation d’énergie sur les maisons testées, avec des prix qui sont souvent exagérés : jusqu’à 185 % de plus par rapport aux prix constatés pour les professionnels les plus efficaces.

Pourtant les enjeux sont immenses tant économiques, avec des dépenses annuelles pour les consommateurs d’environ 16 milliards d’euros pour la rénovation énergétique et de presque 49 milliards pour l’énergie du logement, qu’environnementaux, car le secteur résidentiel représente environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre en France.

Pour lever les freins à la rénovation énergétique et relever le défi de la transition écologique du logement, il est nécessaire de recréer un cadre juridique qui responsabilise les professionnels et qui permette aux consommateurs de ne pas porter entièrement les risques.

C’est pourquoi, il lui demande les mesures envisagées pour accompagner, d’une part, les professionnels dans leurs activités et, d’autre part, les consommateurs dans leurs travaux de rénovation énergétique de leur logement.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Cette stratégie n’a d’autre objectif que d’augmenter la rentabilité

Restructuration et délocalisation de l’activité relation-clientèle d’Engie - Par / 14 novembre 2017

Les questions écrites Pour la création d’un corps national unique de l’enseignement artistique

Situation des établissements publics de coopération culturelle d’enseignement artistique - Par / 7 novembre 2017

Les questions écrites Une rupture historique contraire à l’intérêt général

Absence de portefeuille ministériel de l’Industrie - Par / 12 octobre 2017

Les questions écrites Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon

Une source inépuisable pour la recherche à préserver - Par / 28 septembre 2017


Bio Express

Michel Le Scouarnec

Ancien sénateur du Morbihan
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 25 septembre 2011
En savoir plus
Administration