[(IMG/auton2895.jpg|non) Les missions d'un « musée de France » mises à mal - Situation au musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Les missions d’un « musée de France » mises à mal

Situation au musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône -

Par / 4 juillet 2016

Question écrite n° 22659

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur le musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Sa collection, pensée et construite depuis 1974, compte près de 3 millions d’images, d’objets et de livres. C’est l’une des plus riches consacrée à la photographie en France et en Europe. La politique d’acquisition active, ciblée sur la création contemporaine, offre une reconnaissance institutionnelle et internationale aux photographes. Les expositions temporaires, exigeantes et variées, y relèvent d’une haute considération de la mission de service public culturel. Par la diversité des écritures photographiques présentées, elles ont l’ambition de susciter la réflexion du public et s’adressent à l’intelligence des visiteurs.

Pourtant, les missions de service public culturel et les activités de ce musée sont remises en cause par les restrictions budgétaires imposées par la municipalité : près de 60 % de budget en moins sur deux ans et un budget d’acquisition qui chute de 43 000 € en 2015 à 14 000 € en 2016.

Des milliers de citoyens s’insurgent contre cet état de fait.

Il est également à noter que ce musée est labellisé « musée de France ». Agréé par l’État, il bénéficie « prioritairement de son aide », selon les termes de la loi n° 2002-5 du 4 janvier 2002 relative aux musées de France. Cette loi stipule également que « Les musées de France bénéficient, pour l’exercice de leurs activités, du conseil et de l’expertise des services de l’État et de ses établissements publics. Ils sont soumis au contrôle scientifique et technique de l’État dans les conditions prévues par la présente loi. L’État peut diligenter des missions d’étude et d’inspection afin de vérifier les conditions dans lesquelles ces musées exécutent les missions qui leur sont confiées par la loi. »

Or, il est évident que le budget alloué par la municipalité ne permet plus d’exercer ces missions. Par conséquent, il lui demande ce qu’elle compte faire pour qu’au plus vite une mission d’étude et d’inspection concernant ce musée soit mise en place par l’intermédiaire de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) concernée.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Pour le respect du vote du Parlement

Nocivité de l’additif alimentaire E 171 - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Une grande cause du quinquennat ?

Moyens consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Pour une campagne de prévention dans les lieux festifs

Dangerosité du ’’ gaz hilarant’’ - Par / 8 janvier 2019

Les questions écrites Ce sont des enfants en danger, pas des fraudeurs !

Fichier de mineurs non accompagnés - Par / 17 décembre 2018

Les questions écrites Donner la priorité aux transports du quotidien

Le Charles de Gaulle express est un projet nuisible et coûteux - Par / 13 décembre 2018

Les questions écrites Garantir la liberté d’informer

Conditions d’exercice du métier de journaliste lors de manifestations - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Vague de suicides en Guyane : situation urgente !

Mal-être des populations amérindiennes et pénurie de personnels de santé - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Il faut garantir le caractère public de cet établissement

Situation du Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies - Par / 7 décembre 2018

Les questions écrites La dangerosité de cette mélocule est largement reconnue

Utilisation de désherbants à base de "Prosulfocarde" - Par / 6 décembre 2018

Les questions écrites La France doit reconnaître ses torts en Outre-mer !

Patronymes dégradants imposés après l’abolition de l’esclavage - Par / 4 décembre 2018

Les questions écrites Arrêter l’escalade des violences

Usage de grenades GLI-F4 lors d’opérations de maintien de l’ordre - Par / 3 décembre 2018

Les questions écrites Rétablir une concertation avec les syndicats

Situation des artistes du spectacle détachés - Par / 29 novembre 2018

Les questions écrites Cette sélection par l’argent portera préjudice aux plus démunis !

Augmentation des frais d’inscription pour les étudiants hors UE - Par / 21 novembre 2018

Administration