Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Lutte contre le système prostitutionnel

Rapport d’évaluation de la loi du 13 avril 2016 -

Par / 24 juin 2020

Madame Laurence Cohen interroge la Secrétaire d’Etat sur le rapport rendu public le 22 juin 2020 d’évaluation de la loi N° 2016-444 du 13 avril 2016 « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées », réalisé par trois inspections générales (inspection générales des affaires sociales, inspection générale de l’administration et inspection générale de la justice)

Ce rapport, très attendu, pointe de nombreuses failles dans l’application de la loi et l’insuffisance d’un portage politique face à une loi ambitieuse et globale.

Sa mise en œuvre a donc été très lente notamment sur la publication des décrets ou la création des commissions départementales. De même, le comité interministériel ne s’est pas réuni depuis juin 2017.

Sur l’interdiction d’achats sexuels dite pénalisation du client, l’une des mesures principales de la loi, le rapport fait le constat d’une trop faible communication sur cette disposition et là aussi d’une application trop partielle. En effet, seules 1185 contraventions ont été émises en 2018 avec une grande différence de traitement d’un département à l’autre. De même, seuls 10 tribunaux de grande instance sur 166 ont mis en œuvre des stages de responsabilisation des clients.

Le rapport est également sévère sur l’un des autres piliers de la loi, à savoir l’accompagnement des personnes prostituées par des parcours de sortie. En 2019, seuls 300 parcours ont été autorisés alors qu’on compte environ 40 000 personnes prostituées en France. Le critère de rupture définitive avec la prostitution serait trop strict et le montant de l’aide trop faible.

Par ailleurs, il est à noter que le montant consacré à l’Allocation financière pour l’insertion sociale et professionnelle (AFIS ) au sein du programme 137 a considérablement diminué lors des deux dernières loi de finances. Sans cet accompagnement, le risque de précarisation des personnes prostituées augmente.

Enfin, le rapport montre une inadaptation voire une absence de réponses quant aux nouvelles formes de prostitution (salons de massage, réseaux sociaux, internet… ) et sur la prise en compte de la prostitution des mineur·es, phénomène en pleine expansion et particulièrement inquiétant

Aussi, elle lui demande si le gouvernement entend tenir compte des 28 recommandations émises dans ce rapport, pour réorienter sa politique, et pour accorder plus de moyens notamment aux associations de terrain pour une mise en œuvre effective et efficace.

Cette loi du précédent quinquennat a été adoptée à l’unanimité après un parcours législatif long et houleux. Ce rapport tire la sonnette d’alarme et induit une nouvelle impulsion afin de respecter la position abolitionniste de la France, lutter contre le proxénétisme et mettre fin à l’exploitation sexuelle et la traite des êtres humains.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Agir en faveur d’un moratoire de la mise en concurrence

Conséquences néfastes résultant de la loi d’orientation des mobilités - Par / 16 septembre 2021

Les questions écrites La loi doit s’appliquer !

Salons de massage et prostitution - Par / 14 septembre 2021

Les questions écrites Il faut améliorer les CAF !

Dysfonctionnements, manque d’effectifs, les problèmes se multiplient. - Par / 9 septembre 2021

Les questions écrites Asile des ressortissants afghans

Risques augmentés d’expulsions et d’OQTF pour les Afghans - Par / 7 septembre 2021

Les questions écrites Purificateurs d’air

L’État va-t-il aider les communes à équiper les écoles ?! - Par / 7 septembre 2021

Les questions écrites Pénurie de logements étudiants

La Cour des comptes dénonce les « lacunes » dans l’offre de logements étudiants - Par / 7 septembre 2021

Les questions écrites Pass sanitaire et personnes trans

Intrusion dans l’intimité des personnes - Par / 1er septembre 2021

Les questions écrites Protéger notre apiculture et nos abeilles

Inquiétudes des apiculteurs quant à la fixation du seuil d’impact des produits phytosanitaires. - Par / 8 juillet 2021

Les questions écrites Pour prémunir de la crise sanitaire ces personnels médico-sociaux

Situation des professionnels médico-sociaux du secteur privé solidaire - Par / 8 juillet 2021

Les questions écrites Doctolib et nos données de santé

incompatibilité du RGPD avec le droit américain - Par / 24 juin 2021

Les questions écrites Précarité des aides à domicile

Un salaire moyen de 900 euros net par mois ! - Par / 21 juin 2021

Les questions écrites Il est vital que l’État débloque d’urgence des moyens suffisants

Insuffisance des moyens affectés à l’évolution professionnelle des personnels hospitaliers - Par / 18 juin 2021

Les questions écrites Situation des « oubliés » du Ségur de la santé

Question écrite au ministre des solidarités et de la santé - Par / 17 juin 2021

Les questions écrites Chèques psy

Un dispositif insuffisant et non adapté ! - Par / 15 juin 2021

Les questions écrites Augmentation du coût des matériaux pour les entreprises du bâtiment et des travaux publics

Question écrite au ministre de l’économie, des finances et de la relance - Par / 10 juin 2021

Les questions écrites Vente des données médicales des Français

Question écrite au secrétaire d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques - Par / 10 juin 2021

Les questions écrites Changement de situation des centres de formation d’apprentis du bâtiment et des travaux publics

Question écrite à la ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion - Par / 10 juin 2021


Bio Express

Laurence Cohen

Sénatrice du Val-de-Marne
Membre de la commission des Affaires sociales
Elue le 25 novembre 2011
En savoir plus
Administration