[(IMG/auton3270.jpg|non) Nécessité de création d'une filière française du véhicule de lutte contre l'incendie - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Nécessité de création d’une filière française du véhicule de lutte contre l’incendie

Par / 8 février 2018

Question écrite n° 03172
Publiée dans le JO Sénat du 08/02/2018 - page 512
Réponse publiée dans le JO Sénat du 15/03/2018 - page 1236

M. Fabien Gay attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur sur les risques pesant sur les entreprises françaises fabricant des véhicules ou des composants de véhicules de lutte contre l’incendie et sur la nécessité de créer une filière française des véhicules de lutte contre l’incendie.
Il souligne que la situation du groupe Gimaex, dernier constructeur français d’échelles de pompier, que le tribunal de commerce de Bobigny a placé en redressement judiciaire le 18 janvier 2018, est précaire. Cette entreprise, aidée par l’État, pourrait tout à fait s’intégrer à une telle filière.
Il souhaite ainsi rappeler le cas de l’entreprise SIDES, rachetée en 2013 par un fonds « vautour », selon les termes du magazine « Challenges » du 23 novembre 2017, et dont la trésorerie s’est trouvée siphonnée. Celle-ci est à présent reprise intégralement par le Français Armoric Holding.
Face aux risques de tels fonds, pour l’emploi et pour les savoir-faire français, il pointe la pertinence de la création d’une filière française du véhicule de lutte contre l’incendie.
Il lui demande sa position sur cette question de la création d’une filière française du véhicule de lutte contre l’incendie et souhaite savoir si l’État va œuvrer pour sa réalisation.

Réponse du Ministère de l’intérieur
publiée dans le JO Sénat du 15/03/2018 - page 1236

D’une manière générale, plusieurs actions sont mises en œuvre au sein du ministère de l’intérieur pour la valorisation de la filière industrielle de sécurité. La DMISC (délégation ministérielle aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces), qui a notamment pour vocation de développer et protéger la capacité industrielle et technologique nationale en matière de sécurité et de lutte contre les cybermenaces, initie des partenariats et définit des plans d’actions au niveau du ministère de l’intérieur. Dans ce cadre, la délégation a ainsi été très présente dans l’accompagnement de la société SIDES pour son soutien financier et l’orientation vers la Banque publique d’investissement (BPI). Depuis mai 2016, un comité stratégique de la filière industrielle de sécurité civile, piloté par le service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure, en lien avec la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, a été institué. Réunissant également des représentants de la filière industrielle, les objectifs de ce comité sont de : regrouper et renforcer la représentation professionnelle ; consolider le secteur ; faire converger ; innover ; encourager les démonstrateurs ; anticiper l’évolution des métiers ; accompagner le développement à l’export. Le comité se réunit deux fois par an, pour partager les difficultés de cette filière de petites et moyennes entreprises et trouver les aménagements possibles pour répondre aux objectifs. Dans le cadre du label « Sécurité civile », des référentiels techniques en cours de parution viendront concrétiser cette volonté de mise en synergie et de valorisation de la filière française de matériels et d’équipements de sécurité civile. Enfin, la création d’un « Club export » regroupant les entreprises du secteur est envisagée courant 2018 afin de mieux valoriser à l’étranger l’excellence des matériels français dans le domaine de la sécurité civile.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Pour le respect du vote du Parlement

Nocivité de l’additif alimentaire E 171 - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Une grande cause du quinquennat ?

Moyens consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes - Par / 17 janvier 2019

Les questions écrites Pour une campagne de prévention dans les lieux festifs

Dangerosité du ’’ gaz hilarant’’ - Par / 8 janvier 2019

Les questions écrites Ce sont des enfants en danger, pas des fraudeurs !

Fichier de mineurs non accompagnés - Par / 17 décembre 2018

Les questions écrites Donner la priorité aux transports du quotidien

Le Charles de Gaulle express est un projet nuisible et coûteux - Par / 13 décembre 2018

Les questions écrites Garantir la liberté d’informer

Conditions d’exercice du métier de journaliste lors de manifestations - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Vague de suicides en Guyane : situation urgente !

Mal-être des populations amérindiennes et pénurie de personnels de santé - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Il faut garantir le caractère public de cet établissement

Situation du Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies - Par / 7 décembre 2018

Les questions écrites La dangerosité de cette mélocule est largement reconnue

Utilisation de désherbants à base de "Prosulfocarde" - Par / 6 décembre 2018

Les questions écrites La France doit reconnaître ses torts en Outre-mer !

Patronymes dégradants imposés après l’abolition de l’esclavage - Par / 4 décembre 2018

Les questions écrites Arrêter l’escalade des violences

Usage de grenades GLI-F4 lors d’opérations de maintien de l’ordre - Par / 3 décembre 2018

Les questions écrites Rétablir une concertation avec les syndicats

Situation des artistes du spectacle détachés - Par / 29 novembre 2018

Les questions écrites Cette sélection par l’argent portera préjudice aux plus démunis !

Augmentation des frais d’inscription pour les étudiants hors UE - Par / 21 novembre 2018


Bio Express

Fabien Gay

Sénateur de Seine-Saint-Denis
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 24 septembre 2017
En savoir plus
Administration