Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Le groupe réalise des bénéfices et supprime des emplois

Plan social SoLocal-Pages Jaunes -

Par / 17 mai 2018

Question écrite n° 04366
Publiée dans le JO Sénat du 12/04/2018 - page 1693
Réponse publiée dans le JO Sénat du 17/05/2018 - page 2364

M. Fabien Gay attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la situation du groupe SoLocal, qui a annoncé un plan social de licenciement de mille postes.

Outre ces mille emplois supprimés, certains sites sont également menacés de fermeture, entraînant l’usage de la clause de mobilité pour ces salariés. Or, de nombreux salariés sont installés en région et ne peuvent envisager de travailler à plusieurs centaines de kilomètres de chez eux.

Le groupe réalise aujourd’hui des bénéfices, et environ 80 % de son chiffre d’affaires provient du numérique. L’annonce faite par le groupe de l’abandon de l’annuaire papier pour 2020 ne saurait donc, à elle seule, justifier le licenciement d’un tiers des effectifs de la marque Pages jaunes.

Le groupe a également prévu une stratégie d’asséchement de la force de vente, sans pour autant envisager d’investissements significatifs dans l’optique de faire évoluer l’entreprise et de faire face aux nouveaux défis du numérique et de la concurrence en ligne. Enfin, le groupe a bénéficié du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE).

Le plan n’est donc, en l’état, pas compris par les salariés, dont les questions restent par ailleurs sans réponse. Si la direction de l’entreprise prétend être ouverte au dialogue et à la négociation, elle refuse pourtant toute discussion autour des échéances et toute proposition alternative.

Il souhaite donc savoir ce que le Gouvernement va mettre en œuvre pour favoriser le dialogue social, préserver cette entreprise et les emplois qui la composent.

Réponse de M. le ministre de l’Économie et des Finances :
Le modèle économique historique de SoLocal, la vente d’annonces publicitaires dans des annuaires, est en déclin depuis de nombreuses années. SoLocal cherche donc à se développer sur le marché de la publicité digitale largement dominé par Google et Facebook. C’est pourquoi SoLocal n’a pas d’autre choix que de renforcer son offre de services digitaux en développant des plateformes technologiques innovantes. Cette stratégie nécessite de profondes transformations de ses relations-clients mais aussi de son management ainsi que des compétences de ses équipes et de leurs modalités de travail. Les évolutions organisationnelle et culturelle portées par SoLocal exigent des investissements importants et le recrutement de profils différents des commerciaux de régie publicitaire qui composent la majorité de son effectif actuel. Pour devenir un acteur majeur de la publicité digitale et de ses services associés, SoLocal doit investir et recruter des développeurs Web, des data scientists, des community managers, des responsables de médias sociaux, des télévendeurs digitaux, des graphistes ou encore des gestionnaires de contenus multimédia. Cette restauration de ses capacités d’investissement et ses besoins de compétences nécessaires à la réussite de sa transformation digitale, obligent l’entreprise à réduire ses coûts fixes en rationalisant ses implantations et à proposer des solutions aux salariés qui ne pourraient pas s’inscrire dans l’accélération du virage numérique pris par l’entreprise. Le Gouvernement souhaite la réussite du projet industriel de SoLocal. En renouant avec la croissance, en créant de l’activité et des emplois et en répondant à de réels besoins de très petites entreprises et de petites et moyennes entreprises (TPE/PME) sur l’ensemble du territoire, SoLocal offrirait une alternative aux Google, Apple, Facebook, Amazon (GAFAs) qui captent près de 80 % du marché de la publicité digitale. Concernant le plan social, le Gouvernement veillera à ce que l’entreprise respecte ses engagements à maintenir un dialogue et à offrir aux salariés concernés des conditions optimisées de protection et d’accompagnement pour la suite de leur vie professionnelle. Compte tenu de l’ampleur du plan proposé, le Gouvernement comprend les préoccupations formulées par certains salariés, leurs représentants syndicaux et les élus de la Nation. Néanmoins, l’évolution des marchés publicitaires n’offre pas d’alternative à SoLocal qui doit achever rapidement sa mutation digitale pour valoriser pleinement les atouts dont l’entreprise dispose encore et devenir ainsi l’un des leaders en France de la publicité digitale pour les TPE-PME.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Pour une psychiatrie de secteur !

Anticonstitutionnalité des mesures d’isolement et de contention - Par / 30 juin 2020

Les questions écrites Remédier à une situation préoccupante

Perte de revenus d’une grande partie des interprètes et des traducteurs - Par / 25 juin 2020

Les questions écrites Lutte contre le système prostitutionnel

Rapport d’évaluation de la loi du 13 avril 2016 - Par / 24 juin 2020

Les questions écrites Primes covid-19

Inégalités et manque de transparence - Par / 22 juin 2020

Les questions écrites L’Etat doit compenser les pertes de recettes !

Situation financière d’Ile-de-France Mobilités - Par / 17 juin 2020

Les questions écrites Généralisation du taser ?

Dangerosité du pistolet à impulsion électrique - Par / 11 juin 2020

Les questions écrites Plan de soutien à la filière automobile

Question écrite au Ministre de l’économie et des finances - Par / 10 juin 2020

Les questions écrites Soutien de l’État aux associations caritatives

Question écrite au ministre des solidarités et de la santé - Par / 4 juin 2020

Les questions écrites Avenir du groupe Renault et de ses salariés

Question écrite au Ministre de l’économie et des finances - Par / 2 juin 2020

Les questions écrites Cet accord ressemble à s’y méprendre aux accords dits « Mercosur »

Accord de libre échange entre l’Union européenne et le Mexique - Par / 18 mai 2020


Bio Express

Fabien Gay

Sénateur de Seine-Saint-Denis
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 24 septembre 2017
En savoir plus
Administration