[(IMG/auton2895.jpg|non) Pour le droit d'exercer leurs métiers dans des conditions dignes et sereines - Salariés des établissements nationaux et labellisés - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Pour le droit d’exercer leurs métiers dans des conditions dignes et sereines

Salariés des établissements nationaux et labellisés -

Par / 9 avril 2018

Question écrite n° 04394

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre de la culture sur la situation des salariés des établissements nationaux et labellisés.

Ils disent subir de plein fouet les effets des baisses de subventions et du manque d’ambition du ministère de la culture. Ils disent également supporter des conditions de travail à flux tendu, la baisse de moyens financiers et des effectifs, la remise en cause des accords collectifs et la perte de sens du travail. Enfin ils affirment faire face de plus en plus souvent à des directions qui développent des projets artistiques passionnants sur les territoires, mais qui ne sont pas formées ou intéressées par la direction d’entreprises artistiques et culturelles.

C’est pourquoi lors de mouvements sociaux dans certains établissements nationaux et labellisés, comme dernièrement à Béthune ou à Grenoble, les salariés ont essentiellement revendiqué le droit d’exercer leurs métiers dans des conditions dignes et sereines. En vue d’y parvenir, ils ont demandé au ministère de la culture de ne plus donner d’injonctions aux directions d’établissements subventionnés, afin qu’elles fassent des économies sur la masse salariale, qu’elles dénoncent les accords d’entreprises ou qu’elles affaiblissent les instances représentatives du personnel.

À la comédie de Béthune où les salariés ont voté une grève reconductible depuis le 29 mars 2018 une rencontre avec l’inspection du travail a permis une médiation avec la direction et l’ouverture de négociations.

Il lui demande ce qu’elle compte faire en vue d’approfondir le dialogue social à Béthune pour arriver à un résultat satisfaisant.

Il lui demande plus généralement de quelle manière elle compte répondre aux requêtes des salariés des établissements nationaux et labellisés qui veulent un maintien des moyens, une amélioration de leurs conditions de travail avec pour objectif notamment de contribuer ainsi à l’amélioration de l’offre culturelle.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Risque d’extinction culturelle française !

Conséquences de la réforme des retraites sur les artistes-auteurs - Par / 18 avril 2019

Les questions écrites Il faut maintenir le fret ferroviaire !

Non à la suppression du train de fret quotidien Rungis-Perpignan - Par / 11 avril 2019

Les questions écrites Cette nouvelle réglementation est la conséquence du 4ème paquet ferroviaire

Des nouveaux trains interdits de circulation en Ile-de-France - Par / 10 avril 2019

Les questions écrites Fiabiliser la filière française de production de titres sécurisés

Proposition de nationalisation de l’entreprise de papeterie ArjoWiggins - Par / 8 avril 2019

Les questions écrites Recouvrement des recettes fiscales dans le monde

Une course au moins-disant fiscal particulièrement désastreuse pour les pays en développement - Par / 21 mars 2019

Les questions écrites Ce droit fondamental est trop souvent remis en cause

Suppression de la double clause de conscience pour l’IVG - Par / 21 mars 2019

Les questions écrites La transphobie médicale est une maltraitance grave !

sensibiliser les personnels de santé pour une meilleure prise en charge des personnes trans - Par / 19 février 2019

Les questions écrites Bilan des classes passerelles

Question écrite à la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche - Par / 14 février 2019

Les questions écrites Si, le chlordécone est bien cancérigène !

Contaminations en outre-mer - Par / 13 février 2019

Administration